14-18 T1 : Le Petit Soldat- Par Corbeyran & Le Roux - Delcourt

5 octobre 2014 2 commentaires

Ils sont huit, du même âge ou presque, du même village, avec des mentalités proches et des rêves semblables. Et tous se retrouvent mobilisés en août 1914 quand la première guerre mondiale éclate. A peine débarqués dans leur caserne, ils partent au front. Et avant même d’arriver au cœur des combats, les voilà pris avec leur unité dans une embuscade meurtrière.

Vaste projet en dix volumes qui couvrira toute la durée de la guerre (jusqu’en 1918), la nouvelle série de Corbeyran choisit un dessin réaliste plein de jolies rondeurs. En l’occurrence celui d’Étienne Le Roux. Clairement destiné au grand public, ce récit donne beaucoup d’importance aux petites phrases entre soldats, et en arrière-fond, aux histoires de cœur.

Difficile avec ces choix de faire ressentir l’horreur totale qu’a été cette boucherie. Le travail de Kris & Maël dans Notre Mère la guerre apparaît plus convaincant. Mais les tomes suivants, forcément plus ancrés dans les affrontements entre Français et Allemands, inverseront peut-être la tendance...

DT

14-18 T1 : Le Petit Soldat- Par Corbeyran & Le Roux - Delcourt
© Guy Delcourt Productions 2014

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

Lire aussi notre interview de l’auteur

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • "Difficile avec ces choix de faire ressentir l’horreur totale qu’a été cette boucherie. Le travail de Kris & Maël dans Notre Mère la guerre apparaît plus convaincant."
    Je ne suis pas d’accord avec vous, si vous me le permettez. L’horreur de la guerre n’est pas que dans le sang versé et par conséquent dans les dessins rougeoyants que l’on pourrait voir. L’horreur fut dans ces familles qui furent séparées (ce que l’on voit dans ce premier tome) et qui pour certaines ne furent jamais reconstituées, ou bien dans la tête des ces soldats qui avaient tué un homme (ennemi certes, mais un homme), etc. Si l’on veut de l’horreur, lisons (avec plaisir) Tardi et la description des tranchées et des combats.
    Pour moi cette série commence très bien et après ces deux premiers tomes (forts bien écrits), j’ai déjà envie de retrouver ces 8 amis" et connaître leur destin à la guerre et aussi avoir des nouvelles de l’arrière (leur femme et le village) ce que bon nombre de scénario oublient parfois.
    Fred

    Répondre à ce message

    • Répondu le 30 novembre 2014 à  22:40 :

      Vous avez écrit un très beau commentaire qui m’a donné envie de lire cet album.

      Répondre à ce message