À Montréal, la BD a remplacé l’auto l’espace d’une journée

23 septembre 2009 0 commentaire

Le mardi 22 septembre 2009 marquait, à Montréal comme dans plusieurs villes dans le monde, la journée « En ville sans ma voiture ». Piétons et vélos ont donc remplacé les bagnoles dans un grand quadrilatère du centre-ville l’espace de quelques heures. Mais que faire de toute cet espace libéré ?

À Montréal, la BD a remplacé l'auto l'espace d'une journée
Un intérêt marqué des jeunes et des moins jeunes

Pour la septième édition de l’événement, l’Agence métropolitaine des Transports (AMT) a redéfini l’environnement urbain usuel, mais sans la présence de l’automobile. On y retrouvait ainsi une nouvelle interprétation du quartier des affaires, des spectacles, de la santé, etc., y compris une zone scolaire dédiée à comprendre certains concepts en environnement. C’est Rosalie Lemelin qui a eu l’idée d’inviter des auteurs de BD dans la zone scolaire, sachant l’intérêt des jeunes pour ce médium de communication. Les auteurs devaient créer un récit en quelques cases sur, précisément, le thème de « une ville sans voiture », ce qu’ils ont fait de bonne grâce, bien à l’abri de la pluie, et très près du public. Ont participé à l’événement :

Éric Thériault et Jack Ruttan

Éric Thériault, dont l’héroïne Veena paraitra enfin en couleur et en langue française au Éditions Les 400 coups, tel que nous l’annoncions récemment. Éric s’était aussi amusé à faire figurer Spirou dans l’adaptation en BD du polar américain Johnny Dollar.

Jack Ruttan, déjà familier de la rue car il aime bien croquer ses contemporains, que l’on peut retrouver, avec ses chats, sur son blogue. Il a aussi créé le Skinny nameless punk avec Richard Gagnon.

Bruno Rouyère

Bruno Rouyère, un illustrateur vétéran de la plupart des revues d’humour au Québec.

Siris à l’oeuvre

Siris, qui a abandonné sa Poule chérie quelques heures sur sa planche à dessin pour venir prendre un bain de foule.

Beaucoup de questions du jeune public

Et les planches réalisées ? Elles feront sourire et réfléchir le personnel de l’AMT seulement, dans les bulletins d’information internes. Espérons une plus grande diffusion lors de la prochaine édition de « En ville sans ma voiture », un événement où la BD remplace les autos dans les rues du centre-ville.

Le Bédénaute

Photos © Le Bédénaute

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?