« Affaire Siné » : SOS Racisme se range aux côtés de Philippe Val et de Charlie Hebdo

19 juillet 2008 15 commentaires

La guerre ouverte de Siné contre Philippe Val à la suite de l’éviction du fondateur de L’Enragé de Charlie Hebdo a reçu un écho d’une rare virulence, y compris dans notre forum. Le directeur de la publication de Charlie a essuyé un tir croisé d’insultes redoublées en raison de l’accusation d’antisémitisme faite aux propos de Siné dans Charlie Hebdo.

Celui-ci a reçu aussitôt le soutien de certains de ses confrères qui ont fait circuler une pétition qui aurait recueilli près de 2000 signatures parmi lesquelles celles des dessinateurs Willem, Pétillon, Pichon, Philippe Geluck, Desclozeaux, des écrivains Gilles Perrault, François Maspero, Raphaël Confiant, des philosophes Michel Onfray et Daniel Bensaïd, les humoristes Guy Bedos et Christophe Alévêque, l’écrivain et cinéaste Fernando Arrabal, le réalisateur Pierre Carles, les journalistes Denis Robert, Denis Sieffert, la comédienne Marina Vlady, le porte-parole de la LCR Alain Krivine, l’entarteur Noël Godin... Tandis que Plantu dans une interview considère qu’un journal provocateur comme Charlie Hebdo doit accepter les dérapages.

« Siné n’est pas antisémite » affirment Michel Polac et Georges Wolinski qui le connaissent depuis longue date. Certes, mais a-t-il, ne fut-ce qu’un peu, dérapé, ses mots ont-ils dépassé ses idées ? On a le sentiment que oui puisqu’il s’apprêtait à faire amende honorable auprès de ses lecteurs, avant de se raviser en apprenant qu’un article le désapprouvant serait publié à côté du sien. C’est en outre le point de vue de Wolinski.

Une réponse vient en partie d’être apportée par un communiqué de SOS Racisme (voir ci-dessous) qui considère que « les propos de Siné – amalgamant réussite sociale et conversion au judaïsme - sont au minimum des propos douteux qui ont pu légitimement choquer les personnes qui en étaient destinataires. »

Fait aggravant selon SOS Racisme : « … la fin de la chronique de Siné rajoute quelque peu au « malaise » lorsque se trouve écrit sous sa plume, concernant un édito de Christophe Barbier dans l’hebdomadaire l’Express : « Croyez-vous que ce Christophe Barbier qui se permet d’admonester les musulmans, les enjoignant brutalement d’abandonner leurs traditions, aurait le même culot pour s’adresser aussi violemment aux Juifs ? Moi, honnêtement, entre une musulmane en tchador et une juive rasée, mon choix est fait. »

Remarquant le sort fait à Philippe Val sur les forums (et ActuaBD n’y a malheureusement pas échappé), SOS Racisme s’inquiète de la propension à faire de l’affaire Siné, une lecture « complotiste ».

Le communiqué se termine par un complet soutien à Philippe Val et à Charlie Hebdo : « … qui, numéro après numéro, s’efforcent d’œuvrer à la critique des idéologies de la haine raciale et de leur manifestation »

SOS Racisme n’exclut d’ailleurs pas d’entamer des poursuites judiciaires dans le cadre de cette affaire.

DP

Lire aussi : Siné s’exclut de Charlie Hebdo

Lire aussi : Sine massacre… Philippe Val

Lire aussi : Siné contre Charlie Hebdo : Un résumé de l’affaire


LE COMMUNIQUE DE SOS RACISME

Paris, le 18 juillet 2008

COMMUNIQUE DE PRESSE

SOS Racisme soutient Philippe Val et Charlie Hebdo

SOS Racisme tient à manifester sa plus vive réprobation face à la campagne de haine télématique déclenchée contre Philippe Val suite à l’annonce par ce dernier de la fin de la participation de Robert Siné à l’hebdomadaire Charlie Hebdo.

A cet égard, nous tenons à rappeler quelques éléments.

Tout d’abord, les propos de Siné – amalgamant réussite sociale et conversion au judaïsme - sont au minimum des propos douteux qui ont pu légitimement choquer les personnes qui en étaient destinataires. Et ce d’autant plus que la fin de la chronique de Siné rajoute quelque peu au « malaise » lorsque se trouve écrit sous sa plume, concernant un édito de Christophe Barbier dans l’hebdomadaire l’Express : « Croyez-vous que ce Christophe Barbier qui se permet d’admonester les musulmans, les enjoignant brutalement d’abandonner leurs traditions, aurait le même culot pour s’adresser aussi violemment aux Juifs ? Moi, honnêtement, entre une musulmane en tchador et une juive rasée, mon choix est fait. »

Ensuite, le traitement journalistique de cette « affaire Siné » a été pour le moins « étonnante » tant la reprise des ragots auront été légion dans les papiers et les sons consacrés à cette affaire. Il est notamment étonnant qu’ait pu être distillée l’idée que la décision de Philippe Val aurait pu procéder de la volonté de faire taire un soutien à Denis Robert ou de remercier Nicolas Sarkozy pour avoir témoigné en faveur de Charlie Hebdo dans le procès des caricatures.

Ensuite, la violence des réactions antisémites – fussent-elles cachées sous le voile pudique de l’antisionisme – sont bien évidemment non seulement intolérables mais devraient surtout faire réfléchir tous ceux qui auront laissé la porte ouverte à la lecture « complotiste » de l’ « affaire Siné » en présentant les arguments de quelques esprits dérangés comme des thèses parmi d’autres.

Pour notre part, nous apportons tout notre soutien à Philippe Val et à l’ensemble de l’équipe de Charlie Hebdo qui, numéro après numéro, s’efforcent d’œuvrer à la critique des idéologies de la haine raciale et de leur manifestation. Nous espérons instamment que, dans les jours qui viennent, le lamentable spectacle consistant à prendre pour cible des personnes rigoureuses en matière de racisme et d’antisémitisme cessera.

Par ailleurs, SOS Racisme ne ferme la porte à aucune action judiciaire relative à cette affaire.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
15 Messages :
  • eh ben moi qui était toujours d’accord avec vous, là c’est fini

    Répondre à ce message

    • Répondu par brusselman le 20 juillet 2008 à  15:20 :

      http://www.marianne2.fr/Charlie,-Sine,-Val,-grosse-fatigue-_a89316.html.

      Ce lien à consulter.

      En fin d’article on peut revoir ce formidable sketche de Pierre Desproges qui commence par

      "on me dit que des juifs se sont glissés dans la salle"

      Une merveille d’humour noir, pour dénoncer le repli communautaire déjà à l’époque.

      Je vous invite à voir cette vidéo car il semblerait qu’elle soit très bientôt interdite de diffusion.

      C’était il y a moins de 20 ans et une liberté d’expression comme ça, aujourd’hui c’est bien fini.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 20 juillet 2008 à  18:58 :

        Une réaction me choque, d’autant qu’elle est ajoutée à l’amalgame général de cette "affaire".

        Je trouve honteux de considérer antisémite ou anti-sioniste la comparaison entre obliger des femmes à se raser le crâne et en obliger d’autres à porter un voile.
        Dans les deux cas, dans un pays laïc, c’est une atteinte aux droits des femmes.
        Pour ma part, je pense qu’il est effectivement plus facile pour une femme d’enlever son voile que de se faire repousser les cheveux. Le sens de la phrase de Siné à ce sujet me semble donc sans équivoque lorsqu’il dit avoir fait son choix.
        Elle relève du bon sens car entre deux maux, il choisit le moindre.
        Il est certainement plus simple d’en déduire qu’il est antisémite plutôt que pour le droit des femmes.

        De même, il est certainement plus difficile de se contenter d’informer avec impartialité, plutôt que de se mettre en avant et de clamer "nous nous rangeons aux côtés d’untel, taïaut !"
        Merci de nous donner votre avis mais vos lecteurs n’en ont pas besoin pour mettre en marche leur libre arbitre.
        Vous avez mis une casquette en oubliant d’enlever l’autre. Celle de critique est posée par dessus celle de journaliste.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 20 juillet 2008 à  19:50 :

          Et qu’est-ce qui prouve qu’elles ne sont pas rasées en dessous du tchador ?

          Doit faire chaud, là-dessous !

          Répondre à ce message

  • "entre une musulmane en tchador et une juive rasée, mon choix est fait"
    J’adore !
    Parceque comme siné je déteste TOUS les intégristes quelquesoit leur religion (catho, musulman ou adepte de L’Eglise adventiste du 7ème jour).
    Pour ce qui est du soutien de sos racisme à val je suis très déçu sans être pour autant trop étonné.
    Siné est un laic extrémiste, un athée militant, un bouffeur de curés, un anar etc... que de bonnes choses.
    Vive siné, et je souhaite à val une bonne retraite bien mérité au figaro.

    Abonné du Charlie depuis plus de 10 ans et jusqu’à Lundi (en attendant le retour de Bob).

    Répondre à ce message

  • L’irréverence salutaire des Choron, Cavanna, Siné ou autre Willem, c’est terminé. Charlie-Hebdo est dorénavant un journal vertueux. On dit même que Val-taire est un journaliste rigoureux. Quant à Siné, on oubliera toutes les portes qu’il a pu ouvrir avec d’autres aînés.

    Je ne suis qu’un gamin qui en lisant Hara Kiri ne s’imaginait pas vivre un jour une époque aussi sinistre.

    Répondre à ce message

  • Cela ne m’étonne pas de sos racisme, partie des caniches de la gauche bobo, élisant Mitterrand sans complexte malgré son passé sous Petain.

    Répondre à ce message

  • Pour qui ils se prennent ces faux-derches ! Val est leur ’bon petit soldat’ (personne rigoureuse en matière de lutte contre le racisme). Décerneurs de brevet de morale autoproclamés. Ils nous ressortent la théorie du complot (thème d’extrême droite) bande de parano, leur réaction pue le racisme. Ils vont nous sortir la menace populiste tant qu’on y est ! Vive Siné, mort aux cons !

    Répondre à ce message

  • La réaction d’Alexandre Adler à cette affaire est ICI

    Répondre à ce message

  • quand je dis , au moyen age en france : la noblesse dominante dans presque sa totalité etait convertie à la chretienté. rien de mal la dedans. si j ajoute : pour réussir,et entrer dans les cercles du pouvoir, il fallait être chretien. rien de mal non plus...
    c est exactement ça qu’a ecrit siné concernant le fils sarkozy et sa possible conversion...
    ça n’est pas raciste de montrer que le pouvoir se sert de la religion et que la religion se sert du pouvoir (catho,juif,etc..)

    Répondre à ce message

  • amende honorable
    20 juillet 2008 12:09, par spino-for-ever

    "il s’apprêtait à faire amende honorable" ?

    non, il s’apprétait à signer, à contre cœur et pour calmer le jeu, l’"amende honorable" rédigée pour lui par le patron de Charlie.

    par ailleurs, le soutien, par principe inconditionnel, de SOS Racisme à Philippe Val et à Charlie "qui, numéro après numéro, s’efforcent d’œuvrer à la critique des idéologies de la haine raciale et de leur manifestation" (ce qui est plus ou moins vrai) se décrédibilise de lui-même (pour ne rien dire de la pauvre menace d’action en justice, qui fait écho à celle de la Licra et dont Gisèle Halimi a dit ce qu’elle valait en droit).

    Peut-être faudrait-il revenir au début de l’affaire et considérer sereinement que P. Val a espéré se payer Siné avec l’aide d’un observateur indépendant (Askolovitch du Nouvel Obs) et que, comme on dit chez Pagnol, "la torpille, elle lui a pété dans les mains".

    Qui sème le vent récolte les emmerdes…

    Allez, "à bas toutes les calottes !!!"

    cordialement

    S.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 20 juillet 2008 à  13:10 :

      Soyons précis, alors : Dans Charlie, on peut lire dans un article signé Bernard Maris (directeur adjoint de la rédaction), Gérard Biard (rédacteur en chef) et Charb (rédacteur en chef adjoint) qu’ « Il était prévu que la rédaction (le) réprouve sobrement et qu’(il) s’en explique et s’en excuse » et que (c’est nous qui soulignons) « finalement il a refusé ».

      Répondre à ce message

  • « Affaire Siné » : SOS Racisme défend Jean Sarkozy
    20 juillet 2008 17:56, par Alberto4

    Modéré = censuré ?
    Sarkozy a menacé Val d’un procès. Après celui gagné haut la main par Jean Sarkozy, Val a eu raison d’avoir peur. Sa décision relève de la peur, mère de toutes les lâchetés. Il a cru sauver sa peau et celle de Charlie en virant Siné. En réalité, comme beaucoup de lecteurs, je n’ai pas envie de retrouver chaque semaine les papiers et les dessins de ceux qui n’ont rien fait pour défendre la liberté d’expression. Désormais je ne lirai plus que Le Canard Enchaîné.

    Répondre à ce message

  • traiter siné, un militant antiraciste historique, d antisémite, c est une honte !!!! un telle lecture de son texte est d une totale mauvaise foi ! le fils à papa président est bien protégé !!

    Voir en ligne : vive siné !

    Répondre à ce message

  • Entre le droit de parole d’un gueulard anar qui n’a pas l’habitude de macher ses mots et le "politiquement correct", il est difficile de faire un choix.
    Aumoins je me mouille pas trop. Je n’achète pas Charlie hebdo et je n’achète pas non plus les livres de Siné, donc cette polémique ne change rien...

    Répondre à ce message