Anne Goscinny à propos d’Astérix : « Un mythe, cela ne s’éteint pas »

30 mars 2020 0 commentaire

SURVIVANCE. Astérix ne mourra pas avec Albert Uderzo. C’est ce qu’affirme Anne Goscinny dans une interview qu’elle a donnée au micro d’Olivier Delcroix au Figaro. Au contraire de Tintin, Astérix peut continuer à vivre de nouvelles aventures.

Longtemps, Albert Uderzo avait maintenu cette ligne inspirée par celle d’Hergé : après sa disparition, il n’y aurait plus d’Astérix. Et puis il a changé d’avis, soutenu en cela par Anne Goscinny, la fille du scénariste, l’autre ayant droits du petit Gaulois. Il faut dire qu’il avait en mémoire cette phrase péremptoire prononcée à la mort de René Goscinny en 1977 : « Goscinny est mort, Astérix est mort. » En reprenant lui-même le scénario, Uderzo avait fait mentir cette prédiction, faisant vivre l’univers du petit Gaulois jusqu’à aujourd’hui.

Dans la foulée, toujours avec le soutien d’Anne Goscinny, il avait revendu ses droits à Hachette, adossant ainsi son personnage à un puissant groupe d’édition, plus vieux que lui puisqu’il est né, quant à lui, au XIXe siècle.

Anne Goscinny à propos d'Astérix : « Un mythe, cela ne s'éteint pas »
Albert Uderzo, Anne Goscinny, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad en octobre 2015.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

En déclarant au Figaro qu’Astérix n’allait pas mourir, Anne Goscinny s’inscrit dans la volonté d’Albert Uderzo qui a eu l’occasion lui-même d’accompagner pendant quelques années ses successeurs. Évidemment que ce ne sera jamais la même qualité que celle des auteurs d’origine, mais la qualité sera celle de Jean-Yves Ferri et de Didier Conrad, et ce n’est pas si mal.

DP

Voir en ligne : L’interview du Figaro

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?