Coco signe la Une du Charlie Hebdo post-13 novembre 2015

17 novembre 2015 2 commentaires

Coco signe la Une du Charlie Hebdo post-13 novembre 2015

Le communiqué publié par Charlie Hebdo sur son site dès le lendemain des attentats, le 14 novembre était dans le mode institutionnel : "Toute l’équipe de Charlie Hebdo fait part de son effroi et de sa révolte après les attentats qui se sont déroulés vendredi 13 novembre à Paris. Charlie Hebdo s’associe à la douleur des victimes et leur adresse son soutien total ainsi qu’à leur famille. Le journal condamne une fois de plus cette violence terroriste au service de l’idéologie totalitaire islamiste qui n’a d’autre but que de détruire les valeurs de la démocratie et de la République."

Dans l’édito du journal qui sera en kiosque demain, Riss a des accents churchilliens : "On se doutait que les attentats de janvier seraient suivis d’autres attentats. On attendait, résignés, que cela nous tombe sur la tête, comme une épée de Damoclès, ou les V1 et les V2 pendant la guerre. Du sang et des larmes, prophétisait Churchill. Nous y sommes. Sans s’en apercevoir, les Parisiens de 2015 sont un peu devenus des Londoniens de 1940, déterminés à ne pas céder, ni à la peur ni à la résignation, quoi qui leur arrive sur le coin de la figure. C’est la seule réponse à faire aux terroristes. En rendant vaine la terreur qu’ils essayent de créer."

Balancée tout à l’heure sur le compte Twitter de Mathieu Madénian, on découvre la version de Coco, l’une des rescapées des attentats de janvier. C’est déjà un peu plus Charlie...

DP

Voir en ligne : Le site officiel de Charlie Hebdo

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Bonsoir Didier !
    Puisqu’on parle de Charlie, il serait peut-être bon qu’actuabd parle de deux livres sortis récemment à ce sujet : Mohicans de Denis Robert, et Cétait Charlie de Philippe Val.
    Deux livres aux conceptions opposées ou complémentaires, cela dépend des points de vue. Denis Robert s’était opposé à Maitre Malka (ami de Val et avocat de Charlie-hebdo) qui défendait Clearstream à l’époque de la première affaire.....
    Amicalement

    Répondre à ce message