Dècès du scénariste et coloriste Hubert

13 février 2020 1 commentaire

DÉCÈS. Décidément, il y a comme une série noire ces jours-ci. C’est avec une immense tristesse que nous apprenons aujourd’hui le décès de l’auteur Hubert Boulard, dit Hubert, âgé de 49 ans, coloriste et scénariste de grand talent.

C’est comme coloriste qu’il a fait des débuts dans le métier, travaillant avec Yoann et Éric Omond (Ninie Rezergoude, La Voleuse du Père Fauteuil), Corbeyran & Michel Suro (Le Clan des chimères), Richard Malka et Paul Gillon (L’Ordre de Cicéron), David B. (Par les Chemins noirs) ou encore Jason. C’était un artiste recherché.

Mais il était aussi, comme scénariste, l’auteur de séries originales et personnelles comme Le Legs de l’Alchimiste (dessin d’Hervé Tanquerelle et de Benjamin Bachelier, Glénat), Les Yeux verts (dessin de Zanzim, Carabas). Mais c’est avec Miss Pas Touche que sa carrière de scénariste décolle (dessin de Kerascoët , Dargaud) suivi de Beauté (du même Kerascoët) édité chez Dupuis, retenu dans la sélection officielle du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2012 et primé du Firecracker Alternative Book Award " Best graphic novel 2015 " aux États-Unis.

Dècès du scénariste et coloriste Hubert

Chez Glénat, on lui doit encore La Chair de l’Araignée et La Ligne droite avec Marie Caillou, La Nuit mange le jour avec Paul Burckel, Ma Vie posthume dessiné par Zanzim, Monsieur Désire avec Virginie Augustin et il y préparait un nouvel album, Peau d’homme, avec son ami Zanzim. Chez Métamorphose/Soleil, il signe la série Les Ogres-Dieux avec Bertrand Gatignol.

Scénariste éclectique et original, Hubert avait été distingué en 2015 par le prestigieux prix Jacques-Lob du scénario pour l’ensemble de son œuvre. Il y siégeait dans le jury depuis cette date.

Ce militant pour la cause homosexuelle avait piloté l’ouvrage collectif Les Gens normaux sur ce sujet chez Casterman. Il a été en première ligne dans les négociations syndicales pour le SNAC-BD.

Nous sommes profondément choqués et nous reviendrons sur sa carrière dans quelques heures, Il laisse le souvenir d’un garçon charmant, subtil, hautement cultivé qui nous manquera beaucoup.

JBDP & DP

Hubert
Photo : Dargaud / Cécile Gabriel

Photo en médaillon : © Glénat.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :