Disparition de Christian Desbois

22 juin 2010 4 commentaires Actualité

Il ne faut pas uniquement être auteur pour contribuer au développement de la bande dessinée. Christian Desbois œuvrait depuis des années pour mettre en avant des dessinateurs de talent. Il fut un des premiers à lancer les sérigraphies en 1981, entre autres avec les premières de Jacobs, mais aussi Hergé, Franquin, Peyo, Uderzo, Pratt, Schuiten et bien d’autres.

En 1986, ce fut lui également qui ouvrit une des premières galeries parisiennes dédiées au monde de la bande dessinée. Il continua à éditer des albums pour explorer le regard d’auteurs talentueux comme Ted Benoît ou Loustal.

Il nous a quittés prématurément la nuit passée. Nous reviendrons prochainement sur l’héritage qu’il nous a laissé.

CLD

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Disparition de Christian Desbois
    22 juin 2010 17:59, par jdo

    Quelle tristesse d’apprendre le décès de Christian Desbois.
    Pour moi le meilleur galeriste de Paris et une personne charmante.

    Répondre à ce message

    • Répondu par JPP le 22 juin 2010 à  22:32 :

      triste nouvelle .... nous avons partagé de bons moments au débuts des années 80 et nos entretiens pour la revue SAPRISTI étaient illustrés de ses créations d’images sérigraphiées ... j’ai du mal à imaginer sa disparition mais il restera pour moi un des premiers a me donner l’amour des belles images avec son compère Gilles Ziller au début des éditions DECALAGE ... JPP

      Répondre à ce message

  • Disparition de Christian Desbois
    23 juin 2010 10:09, par Fab

    Tres triste egalement d’apprendre sa disparition.
    La qualité de ses produits, ses exposisitions magnifiques ainsi que sa gentillesse vont vraiment me manquer.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 23 juin 2010 à  11:56 :

      Il me semble qu’il a beaucoup contribué à la réputation de Bilal, Tardi et Julliard. Mes condoléances à ses proches.

      Répondre à ce message