Fausto Fasulo, nouveau directeur artistique adjoint pour le manga au FIBD

11 mai 2021 0 commentaire

ANGOULÊME 2022. Après le départ de Frédéric Felder, toujours pas remplacé, en avril dernier, l’équipe artistique du FIBD d’Angoulême va être renforcée par la nomination de Fausto Fasulo, le fondateur de la revue ATOM, revue de référence sur le manga.

Préposé au développement de la programmation Asie, la nomination de Fausto Fasulo s’inscrit dans la continuité du partenariat entre le festival et la revue ATOM, instauré en 2018. L’homme était déjà dans la place car il était déjà en charge de la production des contenus culturels et des animations de l’Espace Manga / Manga City. En nommant ce spécialiste de haut vol, le festival réaffirme son positionnement en faveur d’une littérature asiatique qui bénéficie depuis de nombreuses années d’une large visibilité au sein de la manifestation comme en témoigne les sacres au titre du Grand Prix des mangakas Otomo et Rumiko Takahashi respectivemet en 2015 et en 2019.

Cet engagement en faveur du manga se traduira, comme pour les années précédentes, par des expositions et l’invitation de personnalités reconnus dans ce domaine. Dans leur communiqué, le FIBD indique que : « Cette ambition repose sur une volonté de renforcement des liens avec les éditeurs français et asiatiques, dans le cadre de projets partagés participant à la mise en valeur d’une richesse culturelle sans cesse renouvelée et plébiscitée par le public. »

Fausto Fasulo, pour sa part, « milite pour une vision nourrie et éclairée de celle-ci, et travaille autour des connexions esthétiques entre le manga et les différents arts – cinéma, littérature, photographie… – dans un souci de réflexion globale sur la culture populaire et toutes les influences qui l’irriguent. »

OK, pour la partie manga, c’est fait. Mais pour les autres domaines, le franco-belge et les comics ? La réponse ne saurait tarder.

FRsl

Fausto Fasulo, nouveau directeur artistique adjoint pour le manga au FIBD
Exposition Tsugé en 2020

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?