Guacamole Vaudou : roman-photo par Fabcaro et Eric Judor

✍ Fabcaro Humour parodie 🛒 Acheter

HUMOUR VINTAGE. On pensait le roman-photo mort et enterré, sauf dans certaines officines d’avant-garde. C’était sans compter la créativité de Fabcaro. Allié avec Éric Judor, il signe un roman-photo kitsch et absurde, Guacamole Vaudou, qui paraîtra aux Éditions du Seuil le 6 mai 2022.

Le pitch est saugrenu, évidemment : c’est l’histoire d’un loser, Stéphane Chabert, qui est employé de bureau dans une entreprise dynamique. Sa cheffe se moque de lui, ses collègues sont gênés dès qu’il parle, Marie-Françoise ne le voit même pas...

Après avoir vu une annonce, il suit un stage de vaudou avec gourou Jean-Claude, personnage rocambolesque qui pratique le vaudou avec des poissons panés et de la pâte à modeler.

Guacamole Vaudou : roman-photo par Fabcaro et Eric Judor
© Le Seuil

Stéphane n’aura qu’à prononcer la formule « Guacamole » pour que sa vie se transforme. De retour au bureau, il réalise que ses collègues adorent ses blagues, sa cheffe l’invite à dîner et Marie-Françoise à l’air de tomber sous son charme. Même Mark Zuckerberg tente de le joindre au téléphone. Stéphane est alors invité partout pour raconter son parcours et se présente même aux élections présidentielles.

C’est sans compter sur son ancienne cheffe qui, délaissée, décide de se venger...

© Le Seuil

En plus d’Eric Judor, le casting sera composé de personnalités telles que Alison Wheeler, Élisabeth Quin, Hervé Le Tellier, Arthur H, David Castello-Lopes, Nicolas & Bruno...

Est-ce que cela augure le retour en force du roman-photo ? Réponse en mai...

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


🛒 Acheter

Code EAN : 9782021483840

A lire aussi sur ActuaBD :

 
Participez à la discussion
12 Messages :
  • Faudrait savoir, quant on compare certains romans-graphiques à de mauvais romans-photos on se fait allumer parce-que le roman-photo c’est pas noble, mais là, pas de souci, c’est Fabcaro, donc c’est forcément génial...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 11 mars à  15:40 :

      Et allez, les pisse-froids sont à nouveau de sortie…
      Vous n’avez rien de positif à dire, jamais ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 11 mars à  18:23 :

        Si, il vaut mieux un bon roman-photo que cette franchouillardise entre potes qui ne plaira qu’aux 30-40 ans. Il ne faut pas s’étonner que les jeunes préfèrent les mangas.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 12 mars à  17:36 :

          Qu’est-ce que vous avez contre les 30-40 ans ? Ça sent le boomer aigri… Il vous reste Tanguy et Laverdure, va !

          Répondre à ce message

          • Répondu par Papy fait de la résistance le 13 mars à  08:54 :

            Tous les boomer ne lisent pas du Tanguy et Laverdure, j’ai adoré le dernier Sattouf. Vincent Lacoste depuis les Beaux gosses fait un parcours sans faute. Encore un message caricatural qui n’a rien d’autre à dire que polluer inutilement ce site. Allez voir les Illusions Perdues, ça instruira votre culture.

            Répondre à ce message

    • Répondu par Xav le 11 mars à  15:58 :

      quant on compare certains romans-graphiques à de mauvais romans-photos

      Oui, mais pas à de BONS romans-photos (comme celui-là).

      Répondre à ce message

      • Répondu par Grmbl... le 11 mars à  20:00 :

        Le Seuil a vraiment trop d’argent à dépenser dans des niaiseries, alors,que tant d’auteurs se retrouvent avec leurs projets sur les bras.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Chris le 13 mars à  22:56 :

          alors,que tant d’auteurs se retrouvent avec leurs projets sur les bras

          De mauvais projets alors, parce que les bons projets sont édités, il y a assez d’éditeurs pour ça. Remerciez-les plutôt d’attendre que vous vous amélioriez pour vous éditer, ça évite les mauvais livres dont vous auriez honte.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Grmbl... le 14 mars à  06:13 :

            Je ne suis pas auteur, mais lecteur. En faisant le tour des pages Facebook d’auteurs (et pas des débutants !) c’est dingue le nombre de projets qu’on leur refuse.Ça se saurait si tous les livres publiés étaient bons. C’est plutôt aux éditeurs de s’améliorer dans leurs choix. Publier moins et mieux.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Chris le 14 mars à  11:58 :

              Mais bien entendu : ce qui est publié est mauvais et ce qui ne l’est pas est génial ! Vous devriez faire éditeur, vous tiendriez 6 mois avant la faillite.

              Répondre à ce message

              • Répondu par Grmbl... le 15 mars à  06:12 :

                Vous ne pouvez pas nier le fait que sur 5000 titres publiés par an, il n’y a pas que du bon. Pas besoin d’être éditeur pour comprendre ça. Ou alors, soit vous êtes naïf, soit vous êtes de mauvaise fois.

                Répondre à ce message

                • Répondu par Olive le 15 mars à  12:47 :

                  Dans l’édition les auteurs ont en moyenne 5 manuscrits ou projets pour 1 accepté, donc parfois moins pour les bankables, parfois plus pour d’autres. Et ce n’est pas parce que certains livres ne vous plaisent pas qu’ils sont mauvais, ni parce que quelques dessins vous plaisent sur Facebook que le projet est bon.

                  Répondre à ce message