Japan Expo 2013 - "Gravure Idols" : beautés glacées

6 juillet 2013 0 commentaire Nos dossiers

Phénomène majeur au Japon, Les Gravure Idols sont inconnues ou presque en France. Japan Expo 2013 propose une découverte du phénomène à travers une exposition - intitulée "Japanese Gravure Idols : Boy meets Girl" - et des rencontres avec divers acteurs du milieu.

De jeunes mannequins, âgées de 16 à 30 ans environ, posent au rythme des saisons dans les grands magazines de mangas au Japon. Les lecteurs suivent leur carrière comme ils suivent leurs séries favorites : avec ferveur et passion.

L’exposition proposée à Japan Expo 2013, montée avec le concours de l’éditeur Shueisha, repose sur des photos issues du Young Jump, hebdomadaire tiré à 700 000 exemplaires et destiné à un lectorat de jeunes hommes, dans lequel on trouve par exemple le manga Gantz.

Japan Expo 2013 - "Gravure Idols" : beautés glacées

On y apprend les sources de ce phénomène et on y découvre d’une part le lexique photographique propre au genre, d’autre part les codes narratifs sous-jacents aux photos.

Mais tout cela ne serait-il pas qu’un prétexte pour contempler les corps peu habillés de jolies filles ? Les responsables de l’exposition s’en défendent. Car, comme on nous l’explique, il y a l’idée de raconter des histoires à travers les photos de ces Idols.

Et pour cela, la sensualité évidente qui se dégage de ces portraits répond à la recherche d’une intimité que l’on souhaite créer entre l’Idol et le lecteur. Intimité sensuelle donc, mais sublimée . Du moins pour ceux qui, dans ce créneau, visent une esthétisation.

En complément de l’exposition, une conférence avec le responsable éditorial du Young Jump, un photographe de la profession, auteur de la plupart des photos exposées et la commissaire de l’exposition a permis de présenter en détail le phénomène aux visiteurs.

Enfin, clou de l’opération, l’Idol Natsuna participe à l’événement : dédicaces, intervention lors de la conférence et photocall.

AP

Voir en ligne : Page présentant l’exposition sur le site de Japan Expo

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.