Jean-Louis Murat et la "Finkielkrautisation" des esprits.

13 octobre 2014 37 commentaires

On avait l’habitude des sorties sporadiques du philosophe Alain Finkielkraut qui, au milieu de ses soupirs effarés où il a l’air de porter la misère du monde, a pris le pli de porter la bande dessinée aux gémonies. Jusqu’à présent, nous laissions à d’autres le soin de rectifier ce philosophe qui, jadis, nous avait séduit par son esprit.

On découvre le même genre de saillie récemment chez le chanteur Jean-Louis Murat que l’on croyait plus fin et plus réfléchi, plus moderne à tout dire.

Ainsi, dans Focus (supplément culturel et TV de l’hebdoamadaire belge Vif/L’Express) daté du 10 octobre dont il est l’invité exceptionnel, dans les pages consacrées à la bande dessinée, il tient ces propos :

"Je suis un peu gêné, mais j’ai un grave problème avec la BD. Jamais, je n’ai supporté ça. Pour moi, un truc comme Tintin, cela a toujours été de l’abrutissement. Chaque fois que je vois quelqu’un avec un album de Tintin, je me dis qu’il faut l’interner. Moi je regarde les images ou je lis, c’est l’un ou l’autre. Les deux mélangés, c’est pas possible."

C’est comme nous : Ou l’on écoute les paroles, ou l’on écoute la musique. Les deux mélangés, c’est pas possible...

C’est la finkielkrautisation des esprits ?

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
37 Messages :
  • Jean-Louis Murat et la "Finkielkrautisation" des esprits.
    13 octobre 2014 16:27, par Robert Nick

    C’est marrant moi c’est pareil avec sa musique. C’est pas possible.
    Ce mec donne en plus des leçons à tout le monde, musique, arts etc... et avez vous écouté sa soupe pour midinette ces 10 dernières années ?
    Mélodies pauvres, paroles dignes de Nous Deux supplément roman photo.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Guerlain le 14 octobre 2014 à  08:53 :

      vous n’avez pas dû bien écouter ses textes, où vous avez une idée très surévaluée de la qualité de Nous deux pour sortir.
      JL Murat est une sans doute tête à claque, mais surtout un très bon auteur/compositeur/interprête
      il a sorti une connerie. C’est son droit
      elle vous touche, c’est votre droit
      mais vous n’avez jamais de jugement définitifs et stupidesà la con sur les abrutis qui regardent le tour de france à la télé, vont gueuler au foot ou matent la téléréalité ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 14 octobre 2014 à  12:59 :

        Ca fait bien longtemps que Jean-Louis Murat ne fait plus que de la variété dépressive, un peu comme Couture qui n’y arrive plus et lorgne péniblement sur le regretté Lou Reed.

        Répondre à ce message

  • C’est surtout le symptôme d’une sclérose de l’esprit parce que juger les gens en fonction de leurs goût de lecture, c’est franchement nul mais est-ce que c’est si grave que ça ?
    La méchanceté est devenue d’une banalité...
    "Finkielkrautisation ", Enfin ! Il va être content. Il rentrera enfin dans le petit Robert.

    Répondre à ce message

    • Répondu par La plume occulte le 14 octobre 2014 à  23:32 :

      Enfin ! Il va être content. Il rentrera enfin dans le petit Robert.

      Ça c’est pas la "Finkielkrautisation ",on raconte que c’est la "Jacksonisation" !Mais il y a tant de gens qui s’égarent....

      Répondre à ce message

  • Jean-Louis Murat et la "Finkielkrautisation" des esprits.
    13 octobre 2014 18:31, par AntoineL

    Contrairement au philosophe qui déniais à la bande dessinée le pouvoir de raconter quoi que ce soit de vaguement intéressant, ici, au moins, il y a une véritable réflexion sur le médium : effectivement les albums de Tintin comprennent des textes et des images.

    A décharge, foin d’ironie, on peut considérer qu’il utilise le mot "abrutissement" dans le sens "accablement" et que la phrase exprime sa propre incapacité face à un médium peut-être trop exigeant pour lui.

    Quoi qu’il en soit, s’il faut convertir tous les philistins de l’espace franco-belge (et ensuite, de Monde !) un par un, on n’est pas rendu...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Pirlouit le 13 octobre 2014 à  21:01 :

      Ce "chanteur" (je ne connais pas ses chansons, je n’achète pas ses disques et on le voit rarement à la télé) a un avis affirmé sur la BD : c’est sans doute que son esprit manque de la sensibilité nécessaire pour saisir les richesses de ce moyen d’expression qui est aussi un divertissement populaire apprécié.

      Il est toujours triste de rencontrer un handicapé sensoriel, même et surtout s’il a exprimé SA sensibilité dans un autre medium. Sa détresse est la même que celle des anorexiques. Donc, compassion !

      Et une certain respect en même temps, car oser s’attaquer à un monstre sacré comme Hergé en 2014 relève quand même d’un certain courage, ou alors d’inconscience !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Fred le 13 octobre 2014 à  22:26 :

        S’attaquer à un auteur mort depuis plus de 30 ans, ce n’est pas du courage, c’est même tout l’inverse.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Marina le 13 octobre 2014 à  22:32 :

        Jean-Louis Murat est surtout connu pour avoir fait un duo avec Mylène Farmer (la chanson Regrets de Laurent Boutonnat et Mylène Farmer)en 1991, mais bien que ça a lancé sa carrière, il n’a jamais été très connu du grand public.

        Répondre à ce message

        • Répondu par JPascal F le 15 octobre 2014 à  00:12 :

          C’est vrai que sans Mylène Farmer je n’aurais jamais entendu parler de lui.

          Répondre à ce message

  • Pauvre JL Murat, il n’arrive pas à mâcher du chewing gum et à marcher en même temps (ceux qui y arrivent devraient être internés).

    Répondre à ce message

  • @Didier, je propose que l’on demande à de grands écrivains et artistes de donner leur point de vue sur la bd, celles qui ont bercé leur enfance,leur jeunesse,des bd qui les ont inspîré, par exemple Umberto Eco,David Mamet,les frères Coen,Fred Vargas, Bob Dylan, Marianne Faithfull, que sais-je Et les autres, on n’en parle plus.Avec eux, on perd son temps.Ce serait plus intéressant et en ces temps de crise à tous les étages, plus porteur.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 14 octobre 2014 à  10:53 :

      Il me semble que de nombreuses vedettes de la chanson, et non des moindres ont avoué leur passion pour le genre. Serge Gainsbourga écrit la chanson Comics strip pour BB, il a fait allusion à Mickey Mouse dans une des chansons qu’il a créées, Johnny et Eddy ne sont pas que des rockers jeans et cuirs, ce sont aussi de grands amateurs du genre. Renaud a longtemps fréquenté librairies et salles aux enchères.Et il y en a bien d’autres !

      Répondre à ce message

  • On donne un peu trop d’importance à ce vieux Finky je trouve.

    Répondre à ce message

  • Peut-être que petit, on lui offrait des Tintin alors qu’il ne savait pas encore lire (voir à ce sujet la conférence de Charles Burns avec l’effet inverse) d’où une énorme frustration qui aurait dégénéré en blocage ? Il faut peut-être lui conseiller par exemple les livres de Thomas Ott sans texte.
    En y allant progressivement, ça peut se décoincer...
    Mais on n’est pas obligé non plus. On s’en fout un peu.
    Pour moi, ce genre de déclaration tient plus de la posture du gars qui n’y connait rien mais qui essaye d’y trouver une raison.

    Répondre à ce message

  • Jean-Louis Murat et la "Finkielkrautisation" des esprits.
    14 octobre 2014 22:59, par Patrick

    C’est comme nous : Ou l’on écoute les paroles, ou l’on écoute la musique. Les deux mélangés, c’est pas possible...

    Ca ressemble à une plaisanterie, mais c’est le cas de certaines personnes qui préfèrent n’écouter que des instrumentaux, ou qui veulent absolument les paroles des chansons écrites dans les livrets du disque pour pouvoir les lire (des commentateurs de la télé chez Ruquier par exemple), car sinon la musique les distrait.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Gill le 16 octobre 2014 à  14:04 :

      Ce monsieur a un défaut : il est victime des lieux communs. Dans son monde, il est de bon ton de critiquer la BD "infantilisante", donc il le fait, c’est tout.

      Mais il a aussi un handicap : celui de ne pas avoir été bercé par la BD dans son enfance. Il n’en a donc pas appris les codes, en un âge où on reste curieux et sans à-prioris, et il se trouve donc démuni face à une page de BD. C’est beaucoup plus fréquent que ce que vous pourriez penser. Et c’est même très intéressant du point de vue neurologique et éducatif !

      D’habitude, les personnes "BD-illétrées" se taisent sur ce sujet qui ne les intéresse tout simplement pas. On ne les découvre donc que rarement... Mais il arrive que certains veuillent se valoriser auprès d’un journaliste ou d’un public un peu snob, et quoi de mieux que de dénigrer ce qu’on croit pitoyable ?

      Mais refuser l’idée qu’on ne puisse pas comprendre le principe de la BD est tout aussi ridicule ! Ne croyez-vous pas ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par jcg le 16 octobre 2014 à  16:41 :

        Mais refuser l’idée qu’on ne puisse pas comprendre le principe de la BD est tout aussi ridicule !

        Personne ne lui refuse le droit de ne pas comprendre. c’est lui qui en revanche suggère d’interner "les abrutis" qui l’apprécient. Ca me rappelle cette intervention de Marc Edouard Nabe qui aurait voulu "passer à la Kalachnikof" les auteurs de BD il y a quelques années dans l’émission Droit de réponse, au prétexte d’une hiérarchie culturelle à respecter.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 17 octobre 2014 à  01:06 :

          Rien à voir, Nabe faisait partie de la "Bande à Choron". C’est un pote de Vuillemin, vous vous êtes fait attraper par un showman !

          Répondre à ce message

          • Répondu par Paquito le 17 octobre 2014 à  15:38 :

            Actualisez vos fiches, Si Nabe a tenté de graviter autour de Charlie il y a plus de 30 ans,il n’a jamais fait "partie de la "Bande à Choron", et ce n’est pas du tout un pote de Vuillemin (parlez-en à Vuillemin). Nabe est depuis longtemps dans la nébuleuse extrème-droite entre Soral et Bercoff.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 18 octobre 2014 à  01:13 :

              D’accord j’ai peut-être mal interprété. J’avais vu Vuillemin aux côtés de Nabe dans "Choron Dernière". Comme il n’avait pas l’air du tout mal à l’aise (bien au contraire) j’ai certainement extrapolé. Mais vous semblez être détenteur de plus d’informations. Vous pourriez partager vos sources et approfondir, on en sortira moins bête. Dans l’attente...

              Répondre à ce message

  • Jean-Louis Murat et la "Finkielkrautisation" des esprits.
    14 octobre 2014 23:28, par La plume occulte

    C’est le mot album qui doit le coincer,lui n’a jamais réussi a en sortir un,il n’a jamais dépassé le stade de la maquette !Du coup c’est le mélomane qui écoute sa musique qui fait Tintin...

    Répondre à ce message

    • Répondu par JPascal F le 15 octobre 2014 à  00:11 :

      C’est faux, Jean-Louis Murat a sorti une dizaine d’albums dans l’indifférence générale (malgré le soutien des Télérama et des Inrocks). C’est aujourd’hui un sexagénaire aigri et désabusé, comme Finkielkrault, qui voit l’époque lui échapper et qui considère qu’il n’a pas eu le succès et la reconnaissance qu’il méritait, alors il râle et tape sur tout ce qui bouge (et en bd il en est resté à Tintin, c’est dire à quel point ça l’intéresse comme sujet).

      Répondre à ce message

      • Répondu par La plume occulte le 15 octobre 2014 à  11:44 :

        C’est bien ce que je dis:sur la dizaine de disques qu’il a sorti aucun ne mérite le titre d’album,il n’ont jamais dépassé le stade de finition de la maquette !Il suffit déjà pour s’en convaincre d’écouter ce qu’en disent ceux qui ont travaillé avec le charmant bonhomme,c’est déjà moins auto-flagellant que de tout se taper soi-même .Après chacun est libre de se faire une opinion un soir de déprime auto-punitive !Mais pas près d’une fenêtre ouverte...

        Répondre à ce message

      • Répondu par Anak le 16 octobre 2014 à  11:02 :

        mais qu’est ce que vous racontez ?, Finkielkraut est à l’Académie française, la consécration(pour lui) alors que d’autres n’en sont qu’à leur page sur Wiki-pédia.Ils peuvent toujours mendier et agiter leur carnet d’adresses pour une médaille de la légion d’honneur.hihihi

        Répondre à ce message

    • Répondu le 15 octobre 2014 à  00:33 :

      Ce pourrait être drôle l’avis de ce has-been (ou dans ce cas never-been) mais c’est en fait triste que certains médias nous servent la sempiternelle soupe sous prétexte de la tronche plus ou moins bankable du modèle. C’est clair dès lors qu’on se retrouve tout marri face à des avis bien ténus de pousseurs de chansonnettes pour midinettes. Il faut faire avec du coup, ou réclamer de meilleurs magazines. Mais je ne vais pas en perdre le sommeil.

      Répondre à ce message

  • Je viens de voir ce monsieur qu’on dit chanteur sur France 5 dans Entrée libre, il dit aussi beaucoup de mal des chanteurs, en particulier de Souchon et Voulzy, je crois qu’il est juste aigri, qu’il en veut à ceux qui ont réussi, c’est un bien triste spectacle.

    Répondre à ce message

  • On l’a invité à la matinale de France-Musique avant hier.C’est un artiste. Il crée et tourne encore. Il a un public qui le suit et il n’a pas besoin de vous.

    Répondre à ce message

  • Jean-Louis Murat et la "Finkielkrautisation" des esprits.
    17 octobre 2014 00:34, par Firenze

    Est-ce que sa saillie crétine vaut vraiment la peine qu’on s’attarde dessus ? Il dit lui-même avoir un pb avec la bd et dans la même phrase on comprend qu’il n’en lit pas ni n’en connait rien. Quelle pertinence a son avis ? Aucune. Pourquoi s’énerver pour des propos sans valeur ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 17 octobre 2014 à  19:05 :

      "Est-ce que sa saillie crétine vaut vraiment la peine qu’on s’attarde dessus ? Il dit lui-même avoir un pb avec la bd et dans la même phrase on comprend qu’il n’en lit pas ni n’en connait rien. Quelle pertinence a son avis ? Aucune. Pourquoi s’énerver pour des propos sans valeur ?"

      Parce que celui qui a soulevé tout cela dans ce post doit royalement s’ennuyer ferme dans la vie. La vacuité, le vide des propos de Murat a apparemment résonné chez cette personne et a dû le troubler car pourquoi alors une réaction aussi agressive ?
      Voilà pourquoi le monde va mal. A cause des gens qui s’ennuient et qui se vautrent dans la gesticulation littéraire au lieu d’agir.

      Répondre à ce message

      • Répondu par murat pas le 20 octobre 2014 à  12:14 :

        ça fait quelques jours qu’on en prend sans l’vouloir, du murat : et que j’te débine les chanteurs qui travaillent autrement..., et que j’dise que la guitare électrique est un instrument "de droite"(par rapport à la douze corde "qui offre plus d’espace et donc -sic !- serait de gauche"...), ’pis que j’affirme que la bande dessinée est un truc de malade ("preuve tintin")... bref, j’en passe et des meilleures :on asserte un tas de niaiseries avec la suffisance du paon...
        des chansons volontairement hermétiques pour faire "genre", une sorte de poésie "collage", une fausse mollesse construite sur le contrepied ("vous attendez ça ? : j’dirai ça..."), voilà le savoir-faire productif et finalement le fond d’commerce d’un polémiste au p’tit bras, pas si indigne après tout d’une époque toute dévolue aux mini-provocations ...
        un guitariste électrique, tintinophile, pêcheur et cuisinier (ça n’doit pas êt’bien, ça non plus !, s’pas ?...

        Répondre à ce message

  • C’est stupide et vain de vilipender un artiste sous le prétexte qu’il vilipende un autre artiste voire tout un art. Un journaliste demande à Murat ce qu’il pense de la BD. Il lui répond. Où est le mal ? Laissons à Murat son avis sur la BD. Cet avis ne le rend ni moins bon ni meilleur artiste. Et il ne rend pas la BD ni plus ni moins intéressante. C’est l’avis de Murat, point barre. Moi, par exemple, je n’aime pas l’opéra. Et le monde entier s’en fout ! Et tout le monde a bien raison !

    Répondre à ce message

    • Répondu par murat pas le 21 octobre 2014 à  11:45 :

      c’est la position du poseur qui fatigue..., l’attitude de petite statue sur son socle qui parle plus facilement de ce(ux) qu’il n’aime pas (en les vêtant de surcroît du qualificatif de "fainéant" : décidément, on est à l’école...) que de ce qu’il goûte... ceci dit, moi non plus je n’aime pas l’opéra, mais c’est général, ne vise pas de personne en particulier, ne cherche pas à blesser... allez ! : je retourne à ma guitare "de droite" !...

      Répondre à ce message

    • Répondu le 2 novembre 2014 à  13:34 :

      D’accord avec votre avis. Que Murat aime ou pas la BD, je le tiens comme un des meilleurs chanteurs français, en tout cas un des seuls que je vais encore écouter avec plaisir et curiosité. Le démolir sous prétexte qu’il dit des conneries ne me semble pas justifié, il faut distinguer le bonhomme, très provoc il est vrai, et son oeuvre. Le réduire à un duo avec Mylène Farmer ne fait que mettre en avant l’inculture de celui qui s’exprime.

      Répondre à ce message

  • le sort des abeilles me préoccupe plus que le sort de la bd .

    Répondre à ce message

    • Répondu par Pirlouit le 22 octobre 2014 à  19:28 :

      Pourquoi ? vous préférez manger du miel (ou de la gelée royale, aux effets bien connus) ou vous cultiver les yeux ?

      Répondre à ce message

      • Répondu le 23 octobre 2014 à  00:01 :

        S’il n’y a plus d’abeilles,c’est la fin de l’humanité, dixit Albert Einstein. S’il n’y a plus de bd,c’est dommage mais on n’en mourra pas.

        Répondre à ce message