La BD à Solliès-Ville : mini-festival et maxi invités

13 août 2020 1 commentaire

FESTOCHE. Qu’il est bon après des mois de confinement de flâner en extérieur, pourquoi pas dans l’un des quelques festivals pas trop fréquentés qui ont maintenu leur programmation ? Justement, l’un d’entre eux spécialement dédié à la bande dessinée prendra place les 28, 29 et 30 août prochain, à Solliès-Ville.

Depuis 1989 ans, le petit village de Solliès-Ville dans le Var accueille chaque année une célébration à taille humaine de la bande dessinée. Modeste par sa taille, immense par ses invités qui s’y sont succédés depuis la première édition (Gotlib, Bilal, Franquin, Charles Burns, Art Spiegelman, Tardi...) le festival s’est imposé comme un rendez-vous incontournable pour les fans de bande dessinée. Et alors que sa 31e édition était menacée par la crise du coronavirus, l’association A.L.I.E.N responsable de l’événement a finalement confirmé sa bonne tenue.

Au programme de cet auto-nommé "Mini festival de BD" : des tables rondes, des "lectures en peinture", des concerts illustrés, et une flopée de très prestigieux invités. Au casting cette année : Hervé Baru, Charles Berberian, Eric Cartier, Bernard Cosey, Jean-C. Denis, Frank Pé, Philippe Gauckler ,Juanjo Guarnido, Aurélie Guarino, Gaëlle Hersent, Loïc Jouannigot, José Luis Munuera, Frédéric Pillot, Tony Sandoval et Gradimir Smudja. Rien que ça !

En outre, le festival sera précédé par un stage BD gratuit pour les jeunes de 10 à 20 ans, animé par Frank Margerin et Jean-Claude Denis. Ce stage aura lieu les 24, 25, 26 et 27 août, et le matériel de dessin est fourni. Mais attention, il ne reste plus pour l’heure que 4 places ! Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site du festival.

JBDP

La BD à Solliès-Ville : mini-festival et maxi invités

Voir en ligne : LE SITE DU FESTIVAL DE SOLLIES-VILLE

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Le 31ième n’a jamais eu lieu , Il a été simplement annulé, Pascal Orsini a jeté l’éponge face à la bêtise d’un conseiller Municipal chargé de la "sécurité" (circulation et cie) et d’un Maire dont la décision de refuser les possibilités de se rendre au festival par le biais d’un bus, de navettes ... C’est ça qui a mis un arrêt au festival il y a 2-3 ans maintenant, pas le COVID.
    Je suis toutefois très heureux du retour de ce festival , avec les même briscard d’il y a plus de 30 ans ... !

    Répondre à ce message