La fin du "Donjon" de Trondheim, Sfar & Co

13 mars 2014 2 commentaires

La fin du "Donjon" de Trondheim, Sfar & CoDonjon fut une série marquante du catalogue Delcourt, en particulier par la richesse de ses développements : association de grands "malfaiteurs" ; richesse de l’univers ; pluralité des graphismes, des époques et des points-de-vue ; etc. Avec 38 albums publiés en dix ans, cette avalanche de titres marqua durablement le public, alliant l’inventivité, les nouvelles signatures, et un rythme de production qui s’apparente à celles d’autres médias, comme la TV ou les mangas. Mais il semble que ce moment éditorial soit révolu.

Dix fois annoncés, dix fois reportés, voici enfin les deux derniers albums de Donjon sensés déposer la pierre finale de l’édifice, lesquels devaient récompenser la fidélité et la patience des lecteurs.

Prévus pour être dessinés par les fondateurs Sfar & Trondheim, ce sont finalement Mazan & Alfred qui clôturent avec honneur cette saga de dessinateurs qui ont marqué leur époque : Andreas, Blain, Larcenet, Boulet, Kerascoët, Obion, Blutch, Bézian, Stanislas, Kéramidas, Blanquet, Nine, Killoffer, Yoan, Menu, Vermot-Desroches, etc.

Côté scénario, le vieillissant Crépuscule n’en finissait pas de se coucher. Les deux albums 110 & 111 se lisent en parallèle, ce qui apporte un dernier petit jeu au lecteur. On n’en retiendra finalement que cela, ainsi qu’un clin d’œil à Ralph Azham, la série que Trondheim réalise en ce moment chez Dupuis. On rit peu, on n’écrase pas vraiment de larme, car la passion, pour avoir été peu entretenue depuis quelques temps, a fini par s’éteindre d’elle-même.

Il est souvent plus facile de commencer que de terminer...

CLD

Commander :
- Donjon 110 Haut Septentrion chez Amazon ou à la FNAC
- Donjon 111 La Fin du Donjon chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • La fin du "Donjon" de Trondheim, Sfar & Co
    16 mars 2014 10:21, par Mike de Lyon

    A lire sans doute, mais de préférence gratuitement. Au fait, faut il relire juste avant tous les Crépuscules ? La Fnac les met à l’honneur sur un pan de mur entier, mais bon, on n’est pas forcé d’acheter !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 16 mars 2014 à  15:19 :

      C’est sympa de penser comme ça aux auteurs qui ont passé des mois sur ces bouquins que vous preconnisez de lire gratuitement. Je ne sais pas ce que vous faites comme métier mais ça m’etonnerais que vous acceptiez de le pratiquer gratuitement au prétexte que d’autres que vous "le font mieux"...

      Répondre à ce message