Le Niçois : Fashion Week - Par Joann Sfar - Dargaud

18 novembre 2020 0 commentaire

INTARISSABLE, INFATIGABLE JOANN SFAR. Même son investissement au cinéma et dans la littérature ne freinent pas son appétit de narration graphique. Dans cet album, il s’empare de son personnage romanesque, Jacques Merenda, sosie de l’ancien et sulfureux maire niçois Jacques Médecin. Ce vieux beau, gouailleur et sans scrupules, file l’imparfait amour avec une bimbo délurée. Ensemble, ils projettent de voler la people en vue Kim Kardashian, mais les détours vont s’accumuler pour l’un et l’autre.

Le dialogue, foisonnant, presque étouffant, doit beaucoup à San-Antonio. Sfar crie son amour de Frédéric Dard à longueur de bulles tant les noms d’oiseaux fusent. Le texte déborde de références, à tel point qu’on imagine mal les moins de 45 ans comprendre toutes les allusions. Fidèle à son lettrage caractéristique, l’auteur ne met toujours pas les myopes de son côté. Dommage tant les mots sont importants ici.

Malgré les multiples obsessions de l’auteur, qui encombrent quelque peu le récit, on prend un certain plaisir à goûter le charme des personnages, notamment la grâce des femmes, et le sang froid débonnaire de ce Niçois malin et philosophe. Les plus attentifs y trouveront même des réflexions subtiles autour de la judéité et de nombreuses références à Nice, ville de naissance (et de cœur ?) de Joann Sfar.

DT

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?