Le Jeunesse-ACBD en voie de mondialisation

19 novembre 2020 0 commentaire

JEUNESSE. Un (petit) bastion francophone est-il sur le point de tomber ? En effet la sélection du prix pour jeunes lecteurs de l’ACBD présente des auteurs américains, japonais, russes et même roumains.

Depuis cinq années l’Association des critiques et journalistes spécialisés en bandes dessinées (ACBD) remet à l’occasion du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (SLPJ) son prix Jeunesse destinés aux œuvres pour lectrices et lecteurs de moins de dix ans. Les quatre premiers titres lauréats, Supers par Dawid et Frédéric Maupomé, Imbattable par Pascal Jousselin, les Croques par Léa Mazé et le Fils de l’Ursari par Cyrille Pomès et Xavier-Laurent Petit sont tous des créations francophones et même françaises, malgré des sélections parfois ouvertes aux productions anglo-saxones, voire japonaises.

Le Jeunesse-ACBD en voie de mondialisation

Or 2020, pourrait changer cette donne, sur les cinq titres sélectionnés, deux seulement sont des créations françaises, Sous les arbres, tome 2, Le Frisson de l’hiver par Dav aux Éditions de la Gouttière -éditeur déjà deux fois primées auparavant- et Wooly, la guerre des voisins par Benjamin Gérard et Olivier Tichit chez Claire de Lune.

La suite est beaucoup moins hexagonale notamment avec Superman écrase le Klan pour lequel notre collaborateur Vincent Savi a publié un long article élogieux et dont les auteurs Gene Luen Yang et Gurihuru sont sino-américain et japonais.

Pour des territoires nettement moins explorés par le neuvième art, Le roi des oiseaux par Alexander Utkin chez Gallimard affiche un accent russe avec aisance. Et par ailleurs, Les Vacances de Nor par les sœurs Maria et Ileana Surducan nous vient de Roumanie par l’entremise des toutes jeunes éditions Les Aventuriers de l’Etrange.

Les quelques quatre-vingt-quinze membres actifs de l’ACBD sont appelés à voter pour le prix. Bien malin qui peut prévoir la langue parlée par la lauréate ou le lauréat le vendredi 4 décembre à 15h00 en visio-rencontre sur la chaine de télévision du SLPJ pour la cérémonie de remise.

L.M.

Voir en ligne : Le Communiqué de l’ACBD

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?