Le Roi des oiseaux, prix Jeunesse ACBD, une reconnaissance pour la BD russe

4 décembre 2020 0 commentaire Jeunesse

поздравляю. Ce 4 décembre, l’Association des critiques et journalistes spécialisés en bandes dessinées (ACBD) a remis son prix Jeunesse au Roi des Oiseaux par Alexander Utkin chez Gallimard Jeunesse.

« Le Roi des oiseaux est une fable animalière trépidante, menée pied au plancher, qui mêle éléments du folklore russe et scènes d’action magnifiques. Un récit construit à la manière des poupées gigognes (matriochkas), et superbement dessiné avec un trait rappelant le pastel. », dit le communiqué de l’ACBD.

Grâce à une cérémonie en ligne retransmise par le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, les visio-spectateurs ont pu faire la rencontre avec son auteur, un dessinateur et illustrateur russe âgé de 37 ans. Le Roi des oiseaux -une adaptation des Contes de Gamaïoun- est sa première bande dessinée au long cours. Il s’agit plus exactement du recueil de trois albums publiés originellement par l’éditeur britannique Nobrow.

Le Roi des oiseaux, prix Jeunesse ACBD, une reconnaissance pour la BD russe
© Alexander Utkin – Gallimard

Lors de l’entretien, Alexander Utkin expliqué que la publication de bandes dessinées en Russie reste difficile. Le Roi des oiseaux n’a d’ailleurs pas trouvé d’éditeur russe pour l’instant.

Pour cette œuvre, le lauréat a confié avoir été principalement inspiré par le Hellboy de Mike Mignola et par les films de Miyazaki. « C’est grâce à Mignola que j’ai réalisé que Baba Yaga (personnage maléfique dans le folklore russe et super-vilain chez Hellboy, NDLR.) pouvait être cool et que je pouvais me lancer dans la bande dessinée en m’appuyant sur les légendes traditionnelles de chez moi . » Au fil des planches, ces deux influences sont perceptibles. On perçoit également des couleurs contrastées, un trait vif et des contours francs dignes de Mattotti.

Il est également apparu que la publication en anglais puis en français du Roi des oiseaux a pu s’opérer grâce aux services de l’agent français Nicolas Grivel. Une personnalité décidément très active sur la toile internationale du roman graphique.
Autre point remarquable, c’est semble-t-il la première fois qu’une bande dessinée russe est primée en France. On se souvient des romans graphiques émouvant du regretté Nikolaï Maslov (Une Jeunesse soviétique, les Enfants d’octobre,…) publiés il y a une dizaine d’années par Denoël Graphic et remarqués mais sans être ainsi distingués.

Une nouvelle manière de signifier que dans tous les domaines, même la jeunesse, la bande dessinée se joue des frontières.

LM

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

© Alexander Utkin – Gallimard

Voir en ligne : Le site d’Alexander Utkin

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.