Les japonais aussi pètent parfois les plombs

3 septembre 2008 1 commentaire

Keiko Ichiguchi, mangaka née à Osaka et vivant à Bologne, reprend la plume après Pourquoi les japonais ont les yeux bridés. Dans ce nouveau livre publié dans la collection Kiko des éditions Kana, elle commente avec humour la vie moderne et les coutumes japonaises, s’appuyant sur sa propre expérience de "nomade" et en comparant son pays natal et sa nouvelle terre d’accueil. On y apprend également de nombreuses choses sur l’ère d’Edo [1].

Les japonais aussi pètent parfois les plombs
(c) 2007, Keiko Ichiguchi, Kappa Edizioni s.r.l.

Avec Les japonais aussi pètent parfois les plombs, l’auteure signe à nouveau un ouvrage aussi intéressant qu’amusant, illustré de quelques dessins et agrémenté de strips inédits dans lesquels Ichiguchi rapporte des anecdotes sur ses passages en France et en Belgique.

BG

Voir en ligne : Commander ce livre sur Internet

[1époque des samouraïs.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :