Liberté pour l’artiste Nime en Algérie

3 janvier 2020 0 commentaire

Il semblerait que l’auteur dessinateur et journaliste Benabdelhamid Amine, dit Nime, aurait été libéré hier par la justice algérienne.

Nous racontions les détails de son arrestation en décembre, il avait été inculpé pour « offense au président de la République », « outrage à fonctionnaire de l’État » et « distribution de documents de nature à nuire à l’intérêt national », suite à son travail de caricature et de satire sur son blog "Dans ma Bulle".

Son arrestation était devenue un des symboles de la répression algérienne, et il aurait été libéré jeudi 2 janvier 2020, après plus de deux mois en prison. Sa libération anticipée (il était condamné à un an de prison ferme) constituerait un signe encourageant de l’évolution politique en Algérie suite à l’élection d’un nouveau président et à la nomination d’un nouveau Premier Ministre. Nos voeux de nouvelle année se joignent au souhait qu’il retrouve ses crayons au plus vite.

JBDP + DP

En médaillon : Autoportrait de Nime. DR.

DERNIÈRE MINUTE

Notre rédaction a pu parler au dessinateur Nime. Il va bien, même s’il signale que beaucoup de ses concitoyens, moins soutenus par les médias que lui, sont encore en prison. Des nouvelles bientôt.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?