Lindingre / Marsault : l’affaire sera intégralement rejugée ce 21 novembre 2019

14 novembre 2019 7 commentaires

La saga Lindingre vs. Marsault continue. Alors que l’on pensait l’affaire entérinée en mars dernier, le dessinateur, figure de la fachosphère, avait alors relancé l’affaire au civil. Samedi 21 novembre, à 13h30, l’affaire sera alors intégralement rejugée à la Cour d’appel de Paris, dans l’île de la Cité.

Pour rappel, Yan Lindingre, dessinateur et ex-rédacteur en chef de Fluide Glacial, avait été traîné en justice fin 2018 par le dessinateur Marsault pour un post publié sur Facebook, dans lequel le dessinateur de Siné Mensuel et du Canard Enchaîné, contributeur à Groland, brisait une lance contre « …cette nouvelle espèce qui nous envahit, ces dessinateurs de droite et d’extrême droite, [qui] émerge au même moment que des mouvements néo-nazis totalement décomplexés, à travers l’Europe. […] Ça ne choque plus l’opinion. Moi si.  ».

Marsault, réputé pour ses dessins à la provocation nauséabonde, se revendiquait du mythique Gotlib : "Que cet homme soit béni et adulé jusqu’à la fin des temps, putain" pouvait-on lire sur la page d’accueil de son site. Lindingre avait alors contesté fermement toute filiation entre Marsault et le fondateur de Fluide Glacial, d’où sa sortie sur son post Facebook. Une déclaration qui valut à Lindingre d’être traîné en justice.

Les deux hommes n’en étaient pas à leur première passe d’armes : en 2013, Lindingre avait refusé de publier Marsault dans Fluide Glacial ainsi qu’il le raconte aux Inrocks : "Marsault nous envoie de nombreuses sollicitations chez Fluide Glacial pour que l’on publie ses dessins. Mais à l’époque je refuse : ses dessins ne font pas encore fachos, mais c’est amateur, et certains sont assez haineux, homophobes. Je refuse donc tout en bloc".

Face à cet acharnement judiciaire, une cagnotte Leetchi avait alors été ouverte pour aider Lindingre à payer ses frais de justice. Avec la relance de l’affaire, la cagnotte reste donc toujours ouverte.

Dans un post Facebook, Gérard Viry-babel ami de Yan Lindingre et rédacteur régulier pour Fluide Glacial raconte dans le détail toute l’affaire et quelle sera l’usage précis de la cagnotte. Nous ne pouvons qu’inviter nos lecteurs à souscrire à cette action.

VS

Voir en ligne : La cagnotte Leetchi

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • Total soutien à Yan Lindingre !
    En plus, les comptes de la cagnotte sont transparents.
    Bon sang, que Marsault cesse ses harcèlements (mais c’est sûr que s’il doit compter sur son talent graphique pour exister, il est pas rendu)

    Répondre à ce message

  • Le pire ce sont ces libraires qui vendent cette daube réactionnaire.
    Ils vous regardent avec leurs grands yeux de merlan frit quand vous leurs faites remarquer les relents d’extrême droite de cette bd.
    Etre libraire c’est défendre les auteurs que l’on à sur son étal.
    perso je vais plus chez ces libraires qui ne sont que des marchands de papier et qui n’ont en faites que le profit pour morale. A vomir.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Pierre le 16 novembre à  18:10 :

      Il est aussi possible que ces libraires soient également d’extrême-droite....

      Répondre à ce message

      • Répondu par Henri Khanan le 16 novembre à  20:15 :

        Pas forcément, j’ai vu ce livre au Furet du Nord (Lille) ainsi qu’à Album rue Dante.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 17 novembre à  09:23 :

          Apparemment vous ne savez pas où vous mettez les pieds.

          Répondre à ce message

    • Répondu par Henry le 17 novembre à  00:33 :

      Je trouve cette position tres dangereuse. Je trouve meme siderant que l’on puisse penser ainsi. Ce n’est pas en agissant ainsi que l’on empechera Marsault de vendre ses livres.

      Suivons Voltaire, pas Saint Just.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 17 novembre à  09:53 :

        Pour ma part je vais opter pour la déclaration des droits de l’homme et du citoyen et vous laissez à votre silence des pantoufles.

        Répondre à ce message