Mort d’Agecanonix

6 septembre 2009 5 commentaires

L’acteur Sim (de son vrai nom Simon Berryer) est décédé à l’âge de 83 ans ce matin dans le Var, d’une embolie .

Second rôle prolifique du cinéma français, il était surtout connu pour ses sketchs télévisés où il incarnait la Baronne de Tronche-en-Biais et pour sa participations aux Grosses Têtes. Il a joué pour Audiard (Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause, 1970), pour Fellini (La Voce della luna, 1990)… Mais il est surtout connu dans le monde de la BD pour avoir incarné au cinéma Agecanonix dans Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi et Astérix et Obélix aux Jeux olympiques de Thomas Langmann et Frédéric Forestier (2008).

DP

En médaillon : Madame et Monsieur Agécanonix, Arielle Dombasle et Sim. Photo : DR/Gaumont

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Mort d’Agécanonix
    6 septembre 2009 16:33, par Jean-Luc Cornette

    On pensait que Sim était immortel. C’est la fin d’une époque. Par contre, il me semble qu’il jouait déjà Agecanonix dans Astérix et Obélix contre César (1999) de Claude Zidi.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 6 septembre 2009 à  16:44 :

      Vous avez parfaitement raison. C’est corrigé.

      Répondre à ce message

  • Mort d’Agécanonix
    7 septembre 2009 17:34, par Caius Tikedbus

    Le personnage s’appelle bien Agecanonix et non Agécanonix.
    En prononcant "Agécanonix", ne pensez-vous pas que l’on passe largement à coté du calembour de Goscinny ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 9 septembre 2009 à  21:05 :

      Et dans Iznogoud, Dilat Larath se prononce Dilate la rate, j’ai entendu des gens dire Dirladada (authentique).

      Répondre à ce message

  • Mort d’Agecanonix
    9 septembre 2009 19:00, par Oncle François

    Merci pour le sympathique hommage au vénérable (de lapin !!) Sim. Goscinny l’avait imaginé ainsi, le seule jolie femme de l’irrésistible village gaulois est marié à un vieillard. Et Sim formait avec la belle Arielle un couple atypique, mais ma foi fort sympathique.

    La vie est finalement bien faite : les hommes d’un certain âge apprécient les femmes plus jeunes et celles-çi sont fières d’avoir un compagnon expérimenté. Notons que dans le cas d’Agecanonix, il n’est nulle part indiqué qu’il soit millionnaire en sesterces. Ce qui signifie le coté désintéréssé de l’amour que lui porte son épouse.

    Il y a dans l’oeuvre de Goscinny plus de finesse psychologique et de sociologie que dans bien des manuels théoriques rédigés par des universitaires pour d’autres universitaires. A lire et à relire donc.

    Répondre à ce message