Pif Gadget en liquidation

22 janvier 2009 3 commentaires

L’info était depuis plusieurs jours sur nos forums mais nous préférions ne pas tirer sur l’ambulance.

En mai 2006, Pif éditions, l’éditeur du mensuel Pif Gadget qui était reparu, tel un Phénix, en 2004, était mis en Redressement Judiciaire. Après une période d’observation, le Tribunal avait accordé la continuation.

Las, une dépêche AFP nous apprend que cette société a finalement a été mise en liquidation le 15 janvier dernier. L’hebdomadaire avait une première fois cessé sa publication en 1993, avant de reprendre sous la forme d’un mensuel en 2004. Pif éditions a édité quelques albums de ses séries phare en 2005.

La société n’a pas pu, dans son plan de redressement, résorber ses dettes qui avoisinaient les 4 millions d’euros.

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Pif Gadget en liquidation
    22 janvier 2009 17:07

    C’est en effet bien triste !
    La famille se jetait dessus.

    Savez-vous quel est le dernier numéro paru ?
    Il semblerait qu’en Belgique, ce soit le numéro de novembre. Le numéro de décembre (et janvier) est-il sorti en France ?

    Olivier

    Répondre à ce message

  • Pif Gadget en liquidation
    22 janvier 2009 18:38, par Jocelyn Jalette

    Je suis bien triste. Il faut des croisés qui y croient plus que tout pour mener à bien un tel projet. Seuls des passionnés de la grande histoire de Pif auraient pu réussir. Pourtant le potentiel était là : Plus de 400 000 ventes du premier numéro en 2004. Mais certains choix éditoriaux étaient forts contestables comme le choix de plusieurs séries publiées de piètres qualités. Mais il y avait tout de même aussi du très bon, visiblement pas assez ! Je suis encore en deuil. Peut-être reverrons-nous une 3e résurrection sous de meilleurs auspices dans quelques années, qui sait ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Gino le 25 janvier 2009 à  16:01 :

      Que dire de plus, si ce n’est : un immense gâchis !
      Pourtant, une formule viable est envisageable, à la condition de "faire le pont" entre le Pif historique (sous forme d’un cahier "rétro" mensuel, reprenant les bandes les plus emblêmatiques de cet âge d’or, accompagnées de rubriques telles que "Période Rouge") et un Pif plus en phase avec son temps, mais jamais loin de son identité foncière : humaniste, porteuse de solidarité, altruiste, ouverte sur le monde et les autres civilisations...
      L’équation n’est pas utopique, ralliant tous les publics, autour d’un message plus que nécessaire par ces temps de désillusion et d’individualisme érigé en modèle de réussite...
      Pif est mort ? Vive le nouveau Pif !
      Chiche !

      Gino

      Répondre à ce message