Situation de crise chez les libraires spécialisés parisiens

8 février 2020 9 commentaires

SOS. C’est un message de Gauthier de la librairie Album Comics (5e arrdt de Paris) qui tire le signal d’alarme : les manifestations des gilets jaunes et les grèves de fin 2019 ont mis à mal les librairies spécialisées en BD dans la capitale. Pensez à les soutenir !

« Comme beaucoup de confrères dans le quartier, après un an de mouvements sociaux très intenses chaque week-end, nous n’avons pas manqué de constater une baisse de fréquentation en magasin de plus de 50 %. Nous attendions Noël comme une bouffée d’air frais et malheureusement, sept semaines de grèves consécutives nous ont fait mettre un genou à terre. On peut aussi ajouter à ça la fermeture de Notre-Dame ou évoquer la politique de la ville en termes d’urbanisme, qui ont toutes deux provoqué une nouvelle baisse de fréquentation dans le quartier. »

Situation de crise chez les libraires spécialisés parisiens
Photo DR

Le libraire parisien appelle seulement ses clients à revenir. Pour ce faire, il a mis un arsenal en place :

- Chaque weekend jusqu’à fin mars , la librairie offre 10 € de chèque cadeau tous les 100 € d’achat (en boutique uniquement).

- Dédicaces, masterclass, portfolio review, projections, workshops, etc. se multiplieront dans les prochaines semaines.

- Mise en place prochaine d’un « Abonnement Privilège 2.0 » qui permettra de précommander tes produits à des prix préférentiels, d’obtenir des remises sur certains produits et donnera aussi la possibilité d’avoir des remises sur les envois postaux plus un accès privilégié aux événements ainsi qu’aux produits exclusifs crées pour l’occasion !

C’est valable pour les comics VF, le manga ainsi que les produits dérivés chez Album BD et sur www.AlbumBD.com sachant que les frais de port sont offerts dès 50 € d’achat.

Avec ce slogan fédérateur : supporte ton comic shop !

DP

Voir en ligne : LE SITE D’ALBUM COMICS

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • Pour les dédicaces, les auteurs seront rémunérés j’espère ? Eux aussi sont au fond du trou, et s’il est important de sauver les librairies, il est aussi important, et primordial, de sauver les auteurs.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Dartay le 8 février à  18:27 :

      Cette librairie, comme celle de la rue Dante, jouit d’un emplacement central, très bien desservi par les transports en commun. De plus, on peut y feuileltter tranquillement, et il y a du stock ! Prix aux normes du change : un $= 1 euro. Mais c’est vrai qu’entre les Gilets jaunes et les grêves, ce secteur a bien souffert. Il est probable que les Joseph Gibert, Boulinier et autres Apoumbapoum souffrent autant.
      En tout cas, je pense que les actionnaires d’amazon se frottent les mains en gèrant l’afflux de nouveaux clients....

      Répondre à ce message

    • Répondu par Gauthier le 10 février à  12:18 :

      Nous sommes toujours en relation avec les auteurs et les éditeurs afin de se mettre d’accord avant un évènement.
      En général nous ne rémunérons pas les artistes mais nous les défrayons complètement (hotel, transports, restaurants, etc...). Chaque évènement est différent à organiser !

      Répondre à ce message

      • Répondu le 10 février à  14:53 :

        Ho monsieur est trop bon !
        On va vous faire travailler en vous défrayant juste pour vous puissiez voir si ça vaut le coup.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Henri Khanan le 10 février à  16:31 :

          La situation est grâve, on ne va pas demander à ce que des frais supplémentaires soient engagés.
          Mais de nombreux auteurs comics étaient venus à Angoulême fin janvier, généralement de l’étranger. Je ne crois pas qu’ils soient passés par Paris, c’est dommage....

          Répondre à ce message

        • Répondu par Laurent Colonnier le 10 février à  16:52 :

          Mais c’est fini cette agressivité ! Personne n’est obligé d’aller dédicacer, et faire une séance de dédicaces en librairie est le plus souvent un vrai plaisir pour le dessinateur et il le fait la plupart du temps par amitié pour le libraire et le plaisir de rencontrer son public. En librairie ce n’est pas la foire aux bestiaux que ça peut être en festival ou salon.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Henri Khanan le 10 février à  18:19 :

            D’un autre coté... ces séances attirent beaucoup de monde. Ainsi une file d’attente avait commencé à se former dés six heures du matin devant l’entrée d’Album Comics pour la venue de MacFarlane !!

            Répondre à ce message

        • Répondu par Gauthier le 13 février à  10:14 :

          On ne force personne à venir dédicacer chez nous.
          Si j’en crois les artistes qui sont passés par nos boutiques, ils ne se sont jamais plaint du traitement subi, au contraire, ils encouragent leurs connaissances artistiques à répondre à nos invitations !
          Souvent une dédicace passe par l’organisation d’une tournée d’un éditeur qui sert à faire rencontrer à l’artiste son public, à faire (re)connaitre son travail et vendre ainsi plus de titres.
          Cela fait parti du travail d’auteur en quelque sorte.
          Quant au défraiement, quand il s’agit de faire venir un artiste de l’autre bout de la Terre, il est souvent plus important que tout retour sur investissement qu’on puisse faire grâce à sa venue, mais nous sommes toujours très heureux de faire rencontrer un artiste avec son public ! Cela fait parti du jeu et nous sommes motivés pour vous créer encore plus d’évènements du genre.
          Passez nous voir pour la prochaine dédicace et discutons-en tous ensemble ! :o)

          Répondre à ce message