Un troisième César pour Joann Sfar ?

10 février 2021 40 commentaires

RÈGLE DE TROIS. On l’apprend par son producteur Studio Canal : Joann Sfar est nommé dans la sélection officielle des César 2021 pour son dessin animé « Petit Vampire » sorti en salle -si l’on peut dire- le 21 octobre 2020. Jamais deux sans trois ?

Célébré par la critique mais confiné en raison de la pandémie de Covid-19, Petit Vampire de Joann Sfar, un film dont il assure à la fois le scénario et la réalisation, vient d’être accepté dans la sélection officielle des Césars.

La « non-sortie » du film avait mis l’auteur du Char du Rabbin dans tous ses états. Heureusement le jury de l’académie des Césars vient de lui donner une seconde chance.

S’il devait l’emporter, ce serait son troisième César après Gainsbourg, vie héroïque (César du meilleur premier film, 2011) et Le Chat du Rabbin (César du meilleur film d’animation, 2012). D’ici là, relisons la collection parue aux éditions Delcourt.

DP

À ce sujet, lire notre article : Riez, mortels ! Le Petit Vampire de Joann Sfar voltige dans les salles obscures

Un troisième César pour Joann Sfar ?

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
40 Messages :
  • Un troisième César pour Joann Sfar ?
    11 février 09:57, par Xav

    Sfar a clairement la carte. Mais comme il a du talent ça ne semble pas complétement incongru.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Milles Sabords le 11 février à  17:20 :

      Un talent pas toujours régulier et avec pas mal d’albums ratés. Seul les Olives Noires reste abordable au plus grand nombre. Son Petit Prince à tête d’E.T. et son Tokyo sont des monuments de nullités. Son trait façon "Parkinson" ne m’attire pas.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Lol le 11 février à  22:41 :

        Il a des chances que Sfar n’ait pas commis la faute de mettre un S à mille Mr Sabord. Comme quoi on a le public qu’on mérite.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Milles Sabords le 12 février à  10:47 :

          "Il y a des chances", et non pas, "il a des chances"... Lol !

          Répondre à ce message

      • Répondu par Richard (Teljem) le 11 février à  23:58 :

        Avant toutes choses "mille" est invariable, on ne met pas de S.
        et "SeulES les Olives Noires resteNT abordableS".

        Et puis non, les plus grosses ventes de Sfar ne sont pas les Olives Noires (qu’il n’a pas dessiné), mais ses albums Le chat du Rabbin, chaque tome dépassant les 100 00 exemplaires, on peut donc considérer que c’est abordable par le plus grand nombre de lecteurs.

        Et comment pouvez-vous juger que ses albums sont ratés ou des monuments de nullités si son trait ne vous attire pas ? Vous vous forcez à les lire ou vous jetez juste un œil dégouté ?

        Son trait n’a rien de "Parkinson"(un peu de respect pour les malades), il est vibrant, sautillant, musical, vivant, dans une approche jazz, c’est du dessin écriture, exactement ce qui rend une BD vivante.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Milles Sabords le 12 février à  08:10 :

          La brigade de la censure a encore frappé ; orthographe, humour noir, le politiquement correct doit être à tous les coins de rues ! Pour l’étude de l’orthographe, il y a d’autres sites, là on cause BD. Sfar a eu des réussites, merci les médias, mais la qualité ne se mesure pas toujours au succès. Son petit vampire est une pantalonnade. Il préfère le cinéma, qu’il y reste, comme beaucoup d’autres auteurs mainstream qui lorgnent vers les feux de la rampe. Mais tout le monde n’est pas Chaplin !

          Répondre à ce message

        • Répondu le 12 février à  10:39 :

          Du "dessin d’écriture", encore un néologisme qui va bien avec notre époque du "parler pour ne rien dire". C’est plutôt Sfar qui ne respecte pas les malades de Parkinson avec son trait tremblotant. Quant au lecteurs du "Chat du Rabbin" ça n’est pas tout le monde qui l’achète. Il y doit bien y avoir plus de 100.000 bobos dans toute la Francophonie.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Richard (Teljem) le 12 février à  12:39 :

            Du "dessin d’écriture", encore un néologisme

            Ce n’est pas du tout un néologisme puisque les deux mots existent depuis toujours. Au mieux on peut appeler ça un "mot valise", qui existe depuis plusieurs décennies. Et ce n’est pas du "dessin d’écriture" mais un dessin écriture.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 12 février à  14:49 :

              Mais même en « dessin écriture », il bâcle trop 9 fois sur 10. Son lettrage devient de plus en plus illisible. Et quand il fait un dessin un peu plus solide, par exemple une couverture ou une illustration, il utilise une photo, ce qui n’est pas un mal en soi, mais ça contraste fortement avec son dessin habituel, dans lequel la justesse anatomique ne compte pas.

              Répondre à ce message

            • Répondu par Auteur le 12 février à  16:55 :

              Dans le métier on fait du dessin. Qu’il soit "ouvert", "jeté", "écriture", "éclaté", "signature", et j’en passe et des meilleures, ça reste du dessin.

              Répondre à ce message

              • Répondu le 12 février à  17:42 :

                Même raté, c’est du dessin.

                Répondre à ce message

                • Répondu le 13 février à  07:20 :

                  Le "dessin écriture" n’existe pas, ça ne veut rien dire du tout, c’est du verbiage de com’ pour toucher un public plus littéraire. Comme toute la production de Sfar et son dessin approximatif.

                  Répondre à ce message

                  • Répondu le 13 février à  10:07 :

                    Oui. On peut dire du dessin d’Hugo Pratt à la fin de sa vie qu’il était devenu une écriture. Mais c’était infiniment moins mou que Sfar quand il bâcle. Quand c’est le cas, il ne compose même plus, ni ses pages ni ses images. Gotlib appelait les dessins de Sfar des « gribouillis ». Pourtant quand il se donne un peu de mal, il peut faire de jolies choses. Mais il produit trop. Il fait n’importe quoi le plus souvent.

                    Répondre à ce message

                    • Répondu par Auteur le 16 février à  07:12 :

                      Le dessin n’est pas une "écriture" ! C’est quoi ce théorème de philo de comptoir ? On n’écrit pas comme on dessine et on ne dessine pas comme on écrit. Le dessin, c’est du dessin, ni plus, ni moins.

                      Répondre à ce message

                      • Répondu le 16 février à  08:28 :

                        Bien. Vous avez posté votre petite assertion péremptoire comme d’habitude.

                        Répondre à ce message

                        • Répondu par Auteur le 16 février à  10:01 :

                          Comment ça comme d’habitude ? C’est la première fois que j’interviens !

                          Répondre à ce message

                          • Répondu le 16 février à  10:15 :

                            Comment ça comme d’habitude ? C’est la première fois que j’interviens !

                            Alors prenez un pseudo original, celui-ci est déjà pris. Comment voulez-vous qu’on vous différencie.

                            (et si, le dessin peut-être une écriture)

                            Répondre à ce message

                            • Répondu par Auteur le 16 février à  11:00 :

                              Dans le monde des médias peut-être, mais dans ma profession, c’est un coup de patte, un style, pas une écriture.

                              Répondre à ce message

              • Répondu le 14 février à  14:52 :

                "qu’il soit "ouvert", "jeté", "écriture", "éclaté", "signature", et j’en passe et des meilleures, ça reste du dessin."

                exactement mais y en a encore plein qui sont bloqués dans les années où la BD c’était du joli dessin appliqué, à l’encre de chine qui repasse bien soigneusement le crayonné. Et quand ça s’en éloigne t’as des arguments complètement faciles comme "parkinson".
                faut qu’ils ouvrent un zombillenium, ou je sais pas moi, ils verront que la BD ça peut aussi évoluer ;)

                Répondre à ce message

                • Répondu le 14 février à  17:44 :

                  Zombillénium c’est pas dessiné à la main. Heureusement que la Bd évolue. Heureusement qu’il n’y a pas que Sfar ou De Pins comme références.

                  Répondre à ce message

                  • Répondu le 15 février à  07:32 :

                    Zombillénium c’est pas de la bd c’est du dessin animé statique, de la palette photoshop à outrance. Bonjour les références bd ! De Pins est un très bon infographiste, ça oui.

                    Répondre à ce message

                    • Répondu le 16 février à  11:08 :

                      zombillenium c’est pas de la BD ? HAHA.
                      hé ben si. il raconte une histoire avec des cases avec un dessin numérisé, tsé. donc c’est de la bd.
                      avant que ce dessin numérisé apparaisse dans les cases, il doit faire des esquisses, respecter les proportions, les attitudes, tout ça quoi. donc c’est bien du dessin.

                      Répondre à ce message

                      • Répondu le 16 février à  16:59 :

                        Au départ c’était du "dessin", et encore, sûrement sur son ordi, à la fin c’est des vignettes Panini, toujours sur ordi. C’est pas mieux que Sfar.

                        Répondre à ce message

        • Répondu par Bescherelle le 12 février à  10:45 :

          Primo, Mille Sabords a cité des titres d’albums, il n’y a pas de raison de les accorder, secondo, il a mis Parkinson entre guillemets.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Maitre Capello le 12 février à  11:17 :

            Non, c’est le titre générique d’une série, donc il aurait dû, a minima, l’accorder au féminin, "seule". Si il parlait des albums, il aurait dû, a minima,le mettre au masculin pluriel, "seuls". Bref, la forme la plus correct reste " seules" ici

            Répondre à ce message

            • Répondu par Bescherelle le 12 février à  17:04 :

              Il y a toujours un espace après une virgule et un point à la fin d’une phrase.

              Répondre à ce message

              • Répondu le 12 février à  20:55 :

                Ca c’est de la typographie, pas de l’orthographe.

                Répondre à ce message

                • Répondu par Bescherelle le 13 février à  07:11 :

                  La ponctuation n’est pas de la typographie, elle est la colonne vertébrale d’une phrase et donne du sens aux mots. La typographie concerne le style de caractère que vous utilisez : Arial, Garamond, etc...

                  Répondre à ce message

                  • Répondu le 13 février à  10:40 :

                    Qu’on laisse ou pas un espace après une virgule ne change pas le sens des mots. On part quand même d’un type qui persiste à mettre un S à mille.

                    Répondre à ce message

                    • Répondu par Bescherelle le 13 février à  16:05 :

                      L’espace est important, comme une respiration. On met aussi une cédille au "C" en début de phrase. Vous n’êtes pas plus vertueux que Milles Sabords.

                      Répondre à ce message

                      • Répondu le 13 février à  18:04 :

                        On met aussi une cédille au "C" en début de phrase.

                        Encore faut-il connaitre le raccourci clavier pour le ç majuscule.

                        Répondre à ce message

                        • Répondu par Bescherelle le 13 février à  21:19 :

                          Il suffit juste de chercher la solution sur Internet.

                          Répondre à ce message

                          • Répondu le 13 février à  22:57 :

                            C’est rempli de fautes, internet.

                            Répondre à ce message

                          • Répondu par Lol le 13 février à  23:32 :

                            Avez-vous remarqué que la plupart des internautes qui ont un clavier en qwerty ne mettent pas d’accent quand ils écrivent en français ? C’est parce que ce n’est pas pratique.

                            Répondre à ce message

                            • Répondu par Bescherelle le 15 février à  10:18 :

                              Pourtant, il y a des solutions. Chercher bien.

                              Répondre à ce message

                              • Répondu le 15 février à  12:03 :

                                « Chercher bien » ou tel est pris qui croyait prendre.

                                Répondre à ce message

                                • Répondu par Bescherelle le 16 février à  10:32 :

                                  Il faut bien donner un os à ronger...

                                  Répondre à ce message

  • Un troisième César pour Joann Sfar ?
    11 février 22:42, par Julien

    Déjà trois films d’animations seulement de nommés ! Scandaleux ! la catégorie du film : 5 nominations ! J’aurai aimé voir SPYCIES aussi ! C’est Français - coprod’ Chinois. Mais Français !
    Et SPYCIES est bien meilleur que Petit Vampire, à l’heure où l’animation 3D prévaut que la 2D.
    SFAR a glissé sa culture "Adulte" dans un film d’enfant.
    Bah il resté une petite semaine à l’écran . Mais il fallait combler les nominations .

    Répondre à ce message

    • Répondu par Richard (Teljem) le 11 février à  23:59 :

      Bah il est resté une petite semaine à l’écran

      La fermeture des cinémas, le Covid 19, ça vous parle ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Julien le 12 février à  13:04 :

        J’ai pu le voir en avant-première. Je n’ai pas été convaincu du tout par ce film .Si c’est ça faire un "film de Monstres" pour Sfar. désolé, je préfère encore voir des films de séries B signés ASYLUM..
        SPYCIES est sorti avant, en tout cas il était de bien meilleure qualité. (sauf la voix de Monsieur Poulpe au doublage... catastrophe ) .
        Oui ça me parle "COVID" , mais ce qui ne me parle pas c’est seulement 3 films long métrage animation contre 5 long métrage.

        Répondre à ce message