Yan Lindingre contre Marsault : le Parquet de Paris fait appel !

18 mai 2019 0 commentaire

On croyait l’affaire entendue : « Marsault débouté face à Yan Lindingre  » écrivions-nous le 30 mars dernier. Eh bien, non. Comme dans l’affaire Alain Soral, condamné à un an ferme pour négationnisme, le Parquet s’oppose à la décision des juges.

Le 29 avril dernier, Yan Lindingre clamait sa « relaxe totale ». Nous-mêmes écrivions sur ActuaBD : « Ce jugement de première instance favorable à Lindingre n’est pas, selon nos informations, susceptible d’appel. Le créateur du Prix Couilles au cul peut donc maintenant passer à autre chose. »

Eh bien, nous avions tort. Car si, pour des raisons techniques, Marsault ne pouvait faire appel, à notre grande surprise, c’est le Parquet Général de Paris qui revient sur la décision de relaxe !

« Pour moi cette affaire était bouclée. Je suis assez dépité et assez abasourdi. Tout est à refaire… » commente le dessinateur. Et on remet une pièce dans le bastringue judiciaire, avec les frais de justice afférents.

Yan Lindingre contre Marsault : le Parquet de Paris fait appel !

Du coup, la cagnotte lancée sur Leetchi par les amis de Lindingre, une cagnotte - il est utile de le préciser - qui finance les frais de justice et non les amendes éventuelles que pourrait recevoir le dessinateur, devrait être réactivée assortie d’un nouvel appel de fonds dans les tout prochains jours.

Reste que l’on se demande quel est le sens de cette décision du Parquet Général de Paris. Et d’aucuns de rappeler que le parquet de Paris avait de même fait récemment appel du mandat d’arrêt que la 13e Chambre du tribunal correctionnel avait délivré à l’encontre de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral, condamné à un an de prison ferme pour négationnisme… « Un Munich judiciaire » en avait conclu une tribune du Monde le 7 mai dernier

Quel jeu joue le Parquet de Paris ? Quelles sont les raisons d’une telle décision ? Nous vous le ferons savoir dès que nous en saurons plus sur cette affaire.

DP


Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?