Zep enfin récompensé en Suisse

28 mai 2009 0 commentaire

Largement primé à l’étranger, Zep ne l’avait encore jamais été officiellement en Suisse, son pays d’origine. Peu après l’apparition de son exposition le Zizi sexuel, cette erreur a été corrigée lundi passé avec la remise à Genève d’un premier prix. Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de celui de la “Fondation pour Genève“, un prix décerné les années précédentes à des personnalités telles que Kofi Annan (ancien secrétaire général de l’ONU ou Klaus Schwab (président et fondateur du World Economic Forum) !

Comment expliquer que cette distinction aboutisse dans les mains du dessinateur genevois, alors qu’elle avait pour habitude de cibler des personnalités issues principalement des milieux politiques, économiques et scientifiques ?

Tatjana Darany, directrice de la Fondation l’a expliqué au journal suisse Le Matin : « Il est talentueux, passionné, et il montre que l’on peut réussir en étant créatif. Cela en fait un exemple pour les jeunes : oui, on peut réussir dans sa passion en persévérant. »

Quoiqu’il en soit Zep peut se réjouir d’être pour une fois à la source de profonds basculements dans sa région, où la tendance à la discrétion des milieux artistiques le pèse. On le ressent dans cette déclaration faite au Matin : « Vous savez, ce n’est pas un hasard si tous les artistes se tirent d’ici. Être artiste en Suisse romande, où la nature est d’être discret, est un statut difficile. On est tout le temps obligé de ramener le projecteur sur notre travail pour exister. »

La conclusion revient à Xavier Comtesse, directeur romand de la Fondation Avenir Suisse qui a analysé qu’en récompensant un jeune artiste, cette édition marquait une rupture symbolique : « C’est un signal important, a-t-il déclaré au Matin. Je trouve très bien que l’on ose davantage se féliciter, être fier de la réussite de quelqu’un de la région. Cela n’a pas toujours été évident dans la Cité de Calvin. Il faut dire que Zep a une notoriété exceptionnelle, il y en a peu comme lui. C’est notre Harry Potter ! »

OW

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?