Entrée, plat, dessert - Par Micaël - Les Cahiers Dessinés

4 octobre 2017 0 commentaire

Micaël Queiroz est Un Argentin à Paris qui respire et dessine L’Air du temps. Il en a d’ailleurs fait deux ouvrages édités par Les Cahiers dessinés, respectivement en 2010 et en 2014. Il tient aussi un blog hébergé par Le Monde, dans lequel il croque le monde qui l’entoure, sans cruauté et avec un humour un peu suranné.

Entrée, plat, dessert - Par Micaël - Les Cahiers Dessinés
Entrée, plat, dessert (page 220) © Micaël / Les Cahiers Dessinés 2017

Son nouveau livre, toujours édité par Les Cahiers Dessinés de Frédéric Pajak, a pour titre Entrée, plat, dessert. Il nous propose en fait un menu complet, puisqu’il va de l’apéritif au digestif en passant par le hors-d’œuvre, le plat du jour, le fromage et le dessert. Chacun de ces chapitres est thématique (art, voyage, politique...) mais cible la plupart du temps un groupe social aisément identifiable.

Les personnages dessinés par Micaël, d’un trait fin, précis et sans fioritures, fréquentent les mêmes lieux, vont visiter les mêmes expositions, voient les mêmes films. Vaguement cultivés, plutôt snobs et assez sûrs d’eux-mêmes, ils semblent bénéficier d’une certaine aisance financière et reflètent un mode de vie commun aux métropoles européennes. Il ne faudrait pourtant pas les qualifier trop vite de "bourgeois-bohèmes" : leur conscience politique paraît trop réduite et leur nombrilisme trop important.

Micaël, qui a passé vingt ans à Buenos Aires mais vit actuellement à Paris, ce dont ses dessins témoignent, use d’un procédé autrefois très employé dans la presse : quelques personnages sont en situation et une phrase prononcée par l’un d’eux est placée en légende, le tout constituant ce qu’il est convenu d’appeler un "dessin d’humour". Une attitude, une manie, une lubie se trouvent alors moquées - assez gentiment en général.

La ligne est sage et les couleurs sont distillées avec élégance. Le tracé est sûr et le style s’affirme. Pour autant, si certains dessins sont bien sentis et révèlent un indéniable talent d’observateur, l’ensemble manque un peu de mordant, voire d’une pointe de causticité.

FH

Préface de Frédéric Schiffter - 17,5 x 23,5 cm - 224 pages couleur - parution le 5 octobre 2017 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Consulter le site de Micaël & son blog.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?