Japan Expo Belgium 2013 : le rendez-vous d’une génération

1er novembre 2013 0 commentaire

Ce matin s’ouvrait la 3e édition de Japan Expo Belgium. Dès tôt ce matin, le public s’amassait déjà très nombreux aux portes de Tours et Taxis. Malgré les travaux qui perturbent l’arrivée sur le site bruxellois, les organisateurs avaient tout planifié afin d’accueillir les visiteurs comme il se devait : fléchage omniprésent, animateurs pour guider le public, barrières Nadar pour canaliser les files, temporisation aux caisses, sortie indépendante de l’entrée, coins fumeurs sécurisés, etc.

Grâce à ce confort organisationnel, le public peut découvrir à loisir les (très) nombreuses activités, expositions, stands, concerts, karaoke et j’en passe.

Lors de l’inauguration ce mercredi, les organisateurs avaient affirmé leur volonté de dépasser la barre des 30 000 visiteurs. Une ambition que l’on ressent en foulant les allées du festival : il faut plus d’une journée pour déjà observer à loisir la centaine d’exposants qui multiplie les articles japonisants (sabres, animés, mangas, éléments de cosplay, figurines, poupées, décoration, affiches, nourriture, maquillage, jeux vidéo, etc.).

Japan Expo Belgium 2013 : le rendez-vous d'une génération

C’est également l’occasion de tester de nouveaux jeux vidéo
Tiens, un cosplayer la joue discrètement "Astérix chez les Pictes"

Une boutique de jeu vidéo jette tee-shirt et gagdets en cadeau dans le public, et c’est l’effervescence !







Les boutiques regorgent de déguisements et autres accessoires pour le Cosplay. Ici, perruques et lentilles de couleurs !


Mais l’intérêt de cette troisième édition ne s’arrête pas là ! Au delà des trois grandes salles qui s’enchaînent, on peut aussi se passionner avec les débats qui sont organisés dans les salles annexes.

C’est aussi là qu’on retrouvera les nombreuses et spectaculaires démonstrations d’arts martiaux, ainsi qu’une série d’ateliers orientés sur la narration graphique et vidéo, le maquillage, des jeux à essayer et découvrir, etc.

N’oublions pas non plus la très grande salle de concerts, qui fourbit ses dernières armes afin de faire vibrer le public dans quelques heures.

Débats et conférences se succèdent tout au long des trois jours


De nouveux jeux sont proposés à l’essai aux visiteurs

On reste également pantois face l’organisation des dédicaces : les règles sont claires, visibles, et intelligentes. Elles sont également respectueuses du grand nombre de visiteurs, tout en donnant la chance à tous de pouvoir rentrer avec un souvenir personnalisé.

Avant toute dédicace, il faut s’inscrire...

Tout est prêt pour que le public puisse rencontrer sans bousculade ceux qui les font rêver

Le sous-sol de Tours et Taxis est également valorisé par un véritable village japonais : jeu de go et autres initiations ludiques se mêlent aux Bonzaïs et différents ateliers destinés à expliquer et promouvoir la culture japonaise auprès des visiteurs. Il y en a donc pour tous les goûts, qu’on soit amateur éclairé ou novice intéressé.

Un véritable village médiéval japonais s’est implanté dans les caves de Tours et Taxis
Initiation au jeu de Go
Découverte du Shogi, le jeu d’échecs japonais

Enfin, se rajoutant à l’impeccable organisation, on saluera la bonne ambiance qui règne dans le festival. Si le public est déjà très présent une heure après l’ouverture des portes, tout le monde se croise et s’apostrophe dans une chaleureuse complicité.

Près du tiers des visiteurs est costumé. Au-delà des codes sociaux, chacun semble vivre sa passion au grand jour, dans des vêtements qui lui conviennent, sans craindre le regard de l’autre. L’intensité qui s’en dégage mérite déjà le déplacement, et ajoutée à ce qui est présenté à Japan Expo, cela rend cette visite incontournable.

Rapportons encore cet incident cocasse : alors que le public arrivait en masse, la Police de Bruxelles a interdit la circulation sur la rue qui mène à l’événement, afin de réaliser la reconstitution d’une fusillade. Zèle policier face à un public parfois déguisés en Battle Dress et (fausses) armes de poing ? En tout cas, rien se semble pouvoir altérer la bonne humeur qui est omniprésente dans les allées de l’événement.

CLD

On ne passe pas ! Début d’après-midi, la police avait bloqué l’accès à Japan Expo Belgium. La raison ? On reconstituait un braquage ! Les visiteurs n’avaient plus qu’à faire le détour !

Toutes les photos sont © CL Detournay.
Toutes les infos sur la troisième édition de Japan-Expo Belgique.

Le Cosplay demeure l’attraction permanente du festival





La convivialité demeure le maître-mot. Les personnes costumées se photographient même entre elles !






Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?