Tu m’as tué - Par David Sánchez - Presque Lune Éditions

4 janvier 2018 0 commentaire

Prenez les ingrédients habituels des séries Z américaines et mettez-les dans des gaufriers de six cases : vous obtiendrez probablement un résultat proche de celui présenté par le dessinateur espagnol David Sánchez.

Tu m'as tué - Par David Sánchez - Presque Lune Éditions
Tu m’as tué © David Sánchez / Presque Lune Éditions 2017

Nombre de leitmotivs y sont repris. Du duo de flics mal embouchés, sexistes et homophobes à la bande d’encapuchonnés hésitant entre Satan et le KKK, du miteux motel en bord de route au diner des plus basiques, nous retrouvons bien des images qui irriguent le cinéma et la télévision américaines. David Sánchez saupoudre tout cela de beaucoup d’ironie, arrosant ses personnages d’hémoglobine et n’hésitant pas à les placer dans les positions les plus scabreuses.

Dans cette sorte de "bande dessinée chorale", où les personnages se croisent, se parlent et se tuent, le pire n’est jamais bien loin. David Sánchez crée un climat de malaise en jonglant entre le polar, le fantastique, l’humour noir et l’horreur - trop de genres pour un seul livre, assez bref qui plus est ?

Il y a un peu de Charles Burns dans le trait et dans la mise en place d’un univers où le bizarre fait irruption sans crier gare. Quentin Tarantino, pour les dialogues et la construction narrative, a probablement aussi été l’une des influences du dessinateur. Tu m’as tué offre cependant moins de densité qu’un ouvrage de Charles Burns et n’est pas ciselé comme un film de Quentin Tarantino. Reste qu’il s’agit d’un livre étonnant [1] qui séduira les amateurs d’étrangeté et qui ose une construction non linéaire, ce qui n’est pas si fréquent en bande dessinée.

Tu m’as tué © David Sánchez / Presque Lune Éditions 2017

FH

Tu m’as tué - Par David Sánchez - Presque Lune Éditions - titre original : Tú me has matado (Astiberri Ediciones, 2010) - traduit de l’espagnol par Benoît Mitaine - 17 x 24 cm - 84 pages couleurs - couverture cartonnée - parution le 10 novembre 2017 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Lire les premières pages de l’ouvrage.

[1Il a d’ailleurs reçu en 2011 le Prix Révélation au Festival international de la bande dessinée de Barcelone.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?