Deux films, un parc : montée en charge pour Spirou à l’horizon 2018

21 juillet 2017 1 commentaire
  • En 2018, le personnage de Spirou créé par Rob-Vel pour les éditions Dupuis aura 80 ans. Avec, à la clé, une montée en charge dans l’exploitation de la licence : deux films en prise de vue réelle, un parc d’attraction en 2018, peut-être suivi d’un deuxième… Une flopée de projets éditoriaux tant dans la série régulière que dans les "Spirou par…", et un gros travail patrimonial… Incontestablement, le groom reste un axe majeur de développement pour les éditions Dupuis.

Le premier coup est à la rentrée : un film « live » avec Le Petit Spirou qui sort dans les salles obscures le 27 septembre 2017. La recette est désormais éprouvée : après Le Petit Nicolas, Les Profs, L’Élève Ducobu, Boule & Bill…, on sait que la comédie potache pour les plus jeunes fait recette.

Le Petit Spirou de Tome & Janry, qui avait connu déjà plusieurs saisons de dessins animés à succès, ne pouvait y déroger. Il arrive à la rentrée dans un film de Nicolas Bary avec un casting madré : Natacha Régnier, Pierre Richard (le Grand Blond), François Damiens, Philippe Katerine, Gwendolyn Gourvenec ou encore Armelle. C’est le pétillant Sacha Pinault, 11 ans, qui tient le rôle-titre. On ne s’inquiète pas pour son audience tant le film est tonique, comme en témoigne la bande-annonce lancée il y a quelques jours.

Un second film

Et le 21 février 2018, rebelote ! Cette fois ce sont Spirou et Fantasio qui sont de la fête dans une comédie d’Alexandre Coffre avec l’excellent Thomas Solivérès dans le rôle du groom, Alex Lutz dans celui de Fantasio et Ramzy dans le rôle de Zorglub. S’il marche bien, une suite est déjà prévue !

Évidemment, toute une série d’événements, notamment éditoriaux, accompagnera ces deux moments forts. Nous aurons l’occasion de vous en reparler.

Deux films, un parc : montée en charge pour Spirou à l'horizon 2018
Spirou et Fantasio en 2018 : Thomas Solivérès dans le rôle du groom, Alex Lutz dans celui de Fantasio .
© Dupuis, Fidélité Productions, Metropolitan Films

Un parc d’attraction

Mais pour juin 2018, un troisième grand coup aura lieu : l’ouverture d’un Parc Spirou à Monteux, près d’Avignon. Il est piloté par Daniel Bulliard, un spécialiste du secteur puisqu’il est le premier directeur du Futuroscope (époque Monory), l’une des réussites françaises dans le domaine. Le lieu ne se consacrera pas qu’au groom : Lucky Luke, Gaston Lagaffe et bien évidemment le Marsupilami seront de la partie.

Le plan du Parc Spirou. Lancement en juin 2018.
© Parc Spirou SAS

La première pierre a été posée le 3 juillet dernier par Renaud Muselier, président de la région Provence Alpes Côte d’Azur et comportera une quinzaine d’attractions dont des Roller Coasters, une tour de chute libre, des dark rides, ou encore un parcours scénique en 4X4, une montagne russe et une visite sous-marine digne du Repaire de la Murène. Les quatre années suivantes verront l’ouverture de deux nouvelles zones (Marsupilami et Lucky Luke) avec des nouvelles attractions qui passeront à 20 en 2020 et à 25 en 2022.

L’équipement comportera une zone spectacle de 1500m² avec une jauge de 750 places et un musée permanent autour de Spirou et des autres personnages du journal.

Selon Daniel Bulliard, 500 000 visiteurs sont attendus la première année et un million l’année suivante. Un sacré défi, d’autant que l’Agglomération de la ville d’Angoulême a lancé une étude pour que l’on installe dans la ville charentaise un équipement du même genre (plus modeste...) également consacré au Groom.



L’une des attractions-phare : Le Repaire de la Murène.
© Parc Spirou SAS
Documents

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :