Angoulême 2011 : Trondheim taxe Manara d’être un « super dessinateur de vagin ».

3 février 2011 24 commentaires

Lewis Trondheim donne sa version du dernier tour de vote du jury pour le Grand Prix 2011 du Festival de la BD d’Angoulême. Les membres de l’Académie des Grands Prix devaient choisir entre quatre noms.

On y apprend qu’un auteur d’un certain âge, que l’on imagine être Wolinski, a proposé de voter pour Manara car « il dessine magnifiquement les femmes » [1].

Ce dernier n’était pourtant pas dans la « short list ». Trondheim rétorque impassiblement : « C’est un super dessinateur de vagin, c’est vrai ! ».

L’anecdote - un peu crue - est visible pendant quelques jours sur « les petits riens », le blog dessiné de Lewis Trondheim.

NA

[1Wolinski était présent à Angoulême. Les deux hommes se connaissent bien, et s’apprécient.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
24 Messages :
  • Les deux hommes se connaissent bien, et s’apprécient.

    Wolinski et Manara, pas Wolinski et Trondheim.

    Répondre à ce message

  • Manara grand prix ! On croit rêver ! C’est vrai ce que dit Trondheim ! Trondheim étant lui même un super dessinateur de... zut, de quoi déja ?

    Répondre à ce message

  • "En fait, j’avais prévu de dire des horreurs lors de ce vote pour le prochain grand prix d’Angoulême. Genre : cette opération est du corporatisme chauvin. Vous en parlez parce que ce sont des auteurs branchouilles comme vous et parce qu’ils sont adulés par Télérama comme vous. Sinon, peau de zob. Si vous voulez changer les choses, répétez plutôt TOUS les jours TOUS les mensonges proférés par les critiques bds. Là, ce serait utile... Mmmm, bien esquivé, je me serais fait plein d’amis...." Petit clin d’oeil au site de Lewis.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Alex le 3 février 2011 à  22:38 :

      La rubrique aurait pu être aussi : "Wolinski taxe Trondheim de c..."

      Je me souviens de ma découverte de Manara dans Charlie Mensuel -rédac’chef Wolinski, une adaptation très personnelle de la légende du "Roi des Singes". C’était déjà très ambitieux et radicalement différent.

      Trondheim... J’aime beaucoup les oeuvres des membres fondateurs de l’Association... à l’exception de Trondheim. Je n’ai jamais pigé toute cette hype autour de ces soliloques. De temps à autre, plus par devoir, je jette un oeil à sa production. Et puis là du coup ce blog que je n’avais pas revisité depuis plusieurs années.

      "Les petits riens" ou les "Grands pas Grand Chose". Je sais pertinemment qu’il existe toute une école humoristique qui exploite à bon escient nos défaillances humaines. Chez Trondheim rien de cela, j’entend le ricanement d’un adUlescent. Blagues sexuelles mal placées, analyse politique démissioniste.

      À l’heure où justement l’Association est secouée de remous, il serait bon de s’interroger si ces adulescents seront capables de faire face aux challenges qu’ils doivent confronter.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 4 février 2011 à  00:24 :

        Vous semblez ignorer que Trondheim a près de 50 ans, et que l’oeuvre qu’il a construite est autrement plus intéressante, intelligente, ambitieuse, drôle et novatrice que les tristes gribouillis que le sinistre Wolinski nous inflige depuis des temps immémoriaux.

        Quant à Manara, oui il dessine bien un genre de femme, auquel il oublie de dessiner le nez, comme ratiboissé par chirurgie inesthétique, ce qui leur donne à toutes des allures d’actrices porno refaites de partout (y compris chez les Borgia, bonjour l’anachronisme), de là à le nommer Grand Prix...

        Répondre à ce message

        • Répondu par Alex le 4 février 2011 à  08:33 :

          Vous semblez ignorer que Trondheim a près de 50 ans

          Non, c’est justement ce que je dis. « Adulescent ».

          Répondre à ce message

          • Répondu le 4 février 2011 à  21:28 :

            Non, c’est justement ce que je dis. « Adulescent ».

            N’importe quoi les mots-valises à 2 balles...

            Répondre à ce message

      • Répondu par ishimou le 4 février 2011 à  05:12 :

        ce que vous dites est d’une grande justesse.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Pascal le 4 février 2011 à  10:55 :

        Les remarques d’Alex sont très justes. Les petits riens sont d’un ennui profond la plupart du temps (et il pourraient en effet être renommés aisément "Les petits pas grand chose"). Il est interressant d’observer le parcours de Trondheim : lancé comme un auteur "alternatif", fondateur de l’Association et donc d’un mouvement "indépendant", le voila aujourd’hui auteur chez Dupuis d’ouvrages qui s’inscrivent dans une tradition tout ce qu’il y a de plus classique et conservatrice. Rien de critiquable en soit, je pense que c’est pour lui une espèce de réalisation de "rêve de gosse". Par contre le côté "donneur de leçons" du personnage peut devenir très irritant très vite...

        Répondre à ce message

  • Trondheim "Scout toujours" ne semble toujours pas en revenir qu’on puisse dessiner des vagins. Manara, ce n’est pas seulement une oeuvre érotique, c’est aussi Giuseppe Bergman, l’Homme de papier ("si tu aimes une femme de papier, tu es un homme de papier"), des oeuvres avec Pratt (le magnifique Ete indien)ou encore Fellini. Excusez du peu !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Diabolo le 4 février 2011 à  09:31 :

      C’est une des caractéristiques de la nouvelle vague, les Trondheim, Jean-Christophe Menu et compagnie : elle s’offusque assez vite d’une certaine pornographie populaire. Ce sont des culs serrés toujours prompts à la censure d’un érotisme qui ne correspond pas aux usages bourgeois.

      Répondre à ce message

      • Répondu par satanas le 4 février 2011 à  11:32 :

        Difficile de faie plus érotisme petit-bourgeois que Manara, justement. La bande dessinée érotique est dans sa grande majorité très bourgeoise et cul-serré (un comble !). Quant à l’érotisme dans la nouvelle bande dessinée, cela baise pas mal, bourgeoisement ou non, dans pas mal de livres estampillés "nouvelle BD", à commencer par Pascin ou certaines bandes de Blain

        Répondre à ce message

        • Répondu le 7 février 2011 à  22:10 :

          C’est vrai que ça baise quelque peu chez de rares auteurs de la nouvelle BD. Mais c’est quand même pas très bandant un coït par Sfar, Blain ou Blanquet,...
          "J’veux du cuir, pas du peep show, du vécu, J’veux des gros s.. des gros c.." comme chantait l’autre. Termes écourtés histoire d’émoustiller les âmes pures

          Répondre à ce message

  • C’est pourtant loin d’être idiot que de proposer la nomination de Manara pour le Grand Prix !!!

    Non seulement l’Eté Indien et El Gaucho sont pour moi des chefs d’œuvres mais il a également révolutionné le Genre Erotique dans la BD avec le Declic et Le Parfum de l’Invisible. Genre que tous les éditeurs sont loin de négliger aujourd’hui dans leurs catalogues…

    Par ailleurs, il a travaillé pour le cinéma, la publicité, et ses illustrations sont connues dans le monde entier.
    Il a collaboré avec Pratt, Jodorowsky, Fellini, et bien d’autres et réduire Manara a un super dessinateur de vagin montre bien la bassesse de Trondheim !!!

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 4 février 2011 à  11:24 :

      Je suis bien d’accord avec vous, Manara mérite ce prix pour l’ensemble de sa carrière. Le travail déployé dans Giuseppe Bergman était impressionnant et l’on sentait la volonté de l’auteur de se poser des questions tout en respectant a charte d’un véritable roman littéraire. Un travail ambitieux. Je regrette qu’il ait baissé le niveau de ses ambitions pour se spécialiser dans l’erotisme bcbg à la Dorcel. Ce n’est pas que je n’aime pas ses petites demoiselles, toutes charmantes au demeurant, mais disons que cela devient un peu répétitif. Il reste le meilleur du genre, bien devant Serpieri et Pichard.

      Répondre à ce message

  • Bien dessiner des vagins, même Frantico n’a pas su le faire ...

    Répondre à ce message

  • Ah la la, la chronologie des faits et leur interprétation
    4 février 2011 11:36, par Brian Addav

    Il est amusant cet article car il mélange un peu tout niveau chronologie...

    Si on suit la numérotation des notes de Trondheim, et donc leur ordre chronologique réel, la proposition de voter Manara "parce qu’il dessine bien les femmes" n’a pas lieu lors du vote final (short list) mais avant.

    Ensuite, sur l’interprétation, on peut tout aussi bien faire remarquer que proposer Manara "parce qu’il dessine bien les femmes" est un argument un poil court pour un grand prix d’Angoulême, sans parler de son côté sexiste...

    D’ailleurs, pris dans ce sens, la remarque sur les vagins est assez drôle...

    Vivement un grand prix pour Trucmuche parce qu’il dessine super bien les auriculaires, ou pour Machinchouette qui maîtrise incroyablement le dessin des moulinets de canne à pêche.

    Répondre à ce message

  • corporatisme par procuration ?
    4 février 2011 11:50, par satanas

    Ce qui est amusant, à lire les réactions ci-dessous, c’est que l’on met en cause la légitimité de Trondheim de se moquer de Wolinski et Manara. Trondheim s’y connait pourtant en dessin de vagins, pour avoir publié "la nouvelle pornographie", qui ne manquait ne de bites, ni de cons, ni de culs.
    Vous reprochez quoi, finalement à cette page ? De ne pas être drôle, avec tout ce que cela a de subjectif ? Que les filles de Trondheim, avec leurs grandes oreilles poilues, ne vous émoustillent pas plus que les poupées siliconées de Manara ? C’est amusant, ce corporatisme par procuration. Et peut-être même que cette anecdote, si elle est réelle, a bien fait marrer Wolinski. Wolinski qui serait sans dopute bien content de faire décerner le grand prix à un de ses potes, qu’il a sans doute publié lors de ses aventures éditoriales, et que ça le fait sans doute chier, le copinage des Grands prix que les jeunots de la nouvelle BD se partagent avant ques ses potes et lui aient eu le temps de se le decerner à tous. Finalement, il n’y a pas si longtemps, ceux qui ralent maintenant sur les Grands Prix décernés a Trondheim, Blutch et autres chantres de la nouvelle bd râlaient sur les Grands Prix décernés à Veyron, Vuillemin et autres de l’époque Charlie/Echo

    Répondre à ce message

  • Je pense que ce n’est pas Wolinski, mais Gillon qui propose Manara. Trondheim avait déjà taclé Gillon dans les Petits Riens l’année dernière.

    Répondre à ce message

    • Répondu par narcisse le 7 février 2011 à  09:23 :

      iL s agit bien de Wolinski. Gillon ne va plus a l’académie des grands prix depuis bien longtemps...

      Répondre à ce message

  • Dans metal hurlant dans les année 80 LUC CORNILLON(pas sure de l orthographe de son nom) avais traité MANARA de MOEBIUS du prixunic a propos du premier guiseppe bergman,CORNILLON a part les fans de CHALAND plus personne le connais, c est peut etre ce qui va ariver a TRONHDHEIM.

    Répondre à ce message

  • Wolinski était présent dans ce jury ?

    vous êtes sur ?
    Wolinski n’ets pas dans la liste du grand jury mais 3 ou 4 membres de ce jury ont été choisi au dernier moment ... alors ?

    par contre jean solé était membre de ce jury (sur à 100%) et correspond bien au dessin de trondheim sur son blog
    et pourrait très bien dire ce que vous attribuez à wolinski ...

    Répondre à ce message

    • Répondu par narcisse le 16 février 2011 à  13:53 :

      C est l’académie des grands prix qui élit le futur grand prix.
      C ’est bien Wolinski qui voulait Manara comme grand prix parce que "manara dessine bien les femmes"...

      Répondre à ce message