Bande Dessinée : résidences italiennes à Paris

14 juillet 2021 0 commentaire Actualité
Classification : tout public

A PARIGI. Ces dernières années, on a vu se développer à l’étranger, que ce soit à la Villa Médicis à Rome, à la Villa Kujoyama à Kyoto, ou dans les différents Instituts Français dans le monde, des résidences d’auteurs de BD ; mais aussi en France où l’on accueille nombre d’auteurs de BD étrangers depuis des années : à la Maison des auteurs à Angoulême ou à la Maison de la BD de Blois, par exemple. Mais d’autres pays ont l’initiative de nous envoyer quelquefois des artistes de leur pays. C’est le cas de l’Italie qui nous enverra en 2022, par l’intermédiaire de l’Institut Culturel Italien, un auteur de moins de 30 ans en résidence à Paris pendant quatre mois. « Le résultat d’un travail au niveau politique de plus d’un an » nous dit Matteo Stefanelli, le directeur artistique du festival international de BD de Napoli et directeur du site Fumetto Logica à Milan.

On l’apprend par l’excellent site italien d’information sur la BD Fumetto Logica, le ministère italien de la Culture, en collaboration avec l’Institut culturel italien de Paris et le RIFF (Rete Italiana Festival di Fumetto - Réseau italien des festivals de bande dessinée), lance la première édition du "Premio Talenti Emergenti del Fumetto Italiano" (Prix des talents émergents de la bande dessinée italienne) qui comprend un programme de résidence artistique à Paris, assortie d’une formation destinée aux scénaristes, illustrateurs et coloristes italiens âgés de 18 à 35 ans.

Le prix est doté d’une bourse de 7000€ et d’un partenariat de formation avec l’École Supérieure d’Arts Graphiques Jean Trubert (Paris 20e). Les œuvres du résident seront exposées à l’Institut culturel italien de Paris et à la Cité de la BD d’Angoulême fin janvier 2022. Près de 150 candidats se sont présentés.

« Le RIFF continuera à attirer l’attention des pouvoirs publics italiens sur la BD et à jouer son rôle de hub économique et artistique à travers ses festivals, dans un secteur de plus en plus stratégique pour les industries créatives de ce pays  » a déclaré Claudio Curcio, directeur du Réseau italien des festivals de bande dessinée.

Avec ce genre d’initiatives, il n’y a pas que la Coupe d’Europe de Foot qui risque de s’ajouter au palmarès des Italiens ! Comme dirait l’autre : - Dopo facciamo i conti !

DP

Bande Dessinée : résidences italiennes à Paris
Photos : DR - Institut culturel italien

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.