Disparition de Tibet : Duchâteau veut voir paraître le 78e tome, l’album inachevé, de Ric Hochet.

4 janvier 2010 5 commentaires
Disparition de Tibet : Duchâteau veut voir paraître le 78e tome, l'album inachevé, de Ric Hochet.
Tibet, en 2008
(c) Nicolas Anspach

Daniel Couvreur consacre un dossier sur la Disparition de Tibet dans l’édition de ce 4 janvier 2010 du quotidien belge Le Soir. Après avoir formulé ses premières impressions suite au décès de son ami à Didier Pasamonik sur ActuaBD, André-Paul Duchâteau s’est confié au Soir. Il parle d’« Ici 77 », le 77e album de Ric Hochet que Tibet avait entièrement terminé, et qui sortira en mars 2010. « C’est l’histoire d’un tueur en série qui s’appelle 77, dit André-Paul Duchâteau. Il admire Ric Hochet et veut écrire lui-même le scénario de son prochain album. Nous avons beaucoup ri en imaginant ce récit, Tibet et moi. ».

Par ailleurs, Tibet en était à la 27e planche du 78e épisode. Duchâteau souhaite que cette aventure soit « terminée et publiée, parce que je crois que Tibet aurait aimé qu’il en soit ainsi. »

Le scénariste de Ric Hochet ne se prononce pas sur la poursuite de la série après ce 78e album.

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Tibet était un auteur vraiment très prolifique. J’ai beaucoup d’admiration pour lui et son travail.
    Bien sûr, j’espère que les aventures de Ric Hochet vont se poursuivre.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle François le 7 janvier 2010 à  20:25 :

      Pas d’accord avec vous, même si j’ai aussi beaucoup d’admiration pour l’ami Tibet.

      Il existe un lien intime entre un personnage BD et ses auteurs. Un personnage, c’est un peu comme un enfant, il appartient avant tout à ses parents ! Les dernières aventures de Ric Hochet fleuraient bon les années soixante-dix... il ne sert à rien d’accentuer l’impression de surplace.

      La tenue de Ric Hochet n’a guère varié au cours des decennies : pantalon bleu, pull rouge, veste blanche de tweed. Moderne au début, elle est devenue ringarde au fil des ans, c’est un jeune retraité élégant, soucieux de son apparence qui vous le dit. Duchâteau n’a aucun mal à imaginer des aventures avec un autre personnage,pour ses futures enquètes policières, il n’a qu’à créer un personnage plus moderne avec un jeune dessinateur de talent.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 7 janvier 2010 à  22:27 :

        Moi je pense au contraire que les personnages de BD appartiennent aux lecteurs car finalement, se sont eux qui achètent les albums et permettent la pérennité d’une série. C’était l’avis de Roba et je crois que c’est aussi celui d’Uderzo à présent.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 8 janvier 2010 à  17:11 :

        c’est un peu comme un enfant, il appartient avant tout à ses parents !

        vous délirez ou quoi ?

        Répondre à ce message

        • Répondu par Flocon le 15 janvier 2010 à  11:56 :

          Soyons sérieux voulez-vous.
          un personnage de Bd est avant tout une licence, avec ayant droits et royalties.
          Monsieur Rodwell pourrait vous l’expliquer mieux que moi.
          Tibet venait de terminer "Qui veut gagner des Filons" de Chick Bill et préparait "La glace à l’avanie" et avait clairement indiqué que le premier dessinateur venu pourrait reprendre ses licences après sa mort.
          Ce sont ses ayants droits, probablement son fils et les éditions du Lombard qui trouveront un arrangement.
          Je reste serein et optimiste.

          Répondre à ce message