En France, un enfant ne peut porter le prénom de Titeuf

19 février 2012 14 commentaires

La Cour de Cassation vient de produire le 15 février dernier une ordonnance qui interdit à un couple de donner à son enfant le prénom de Titeuf, le célèbre héros de Zep.

En 2009, ses parents avaient fait un recours face à une administration vétilleuse qui refusait ce choix par un première demande, rejetée au Tribunal de Grande Instance de Pontoise, puis par un appel à la Cour de Versailles. La

Cour de cassation a confirmé cette décision, donnant au passage à la justice le droit d’imposer un prénom.

DP

 En France, un enfant ne peut porter le prénom de Titeuf
Titeuf par Zep
(C) Glénat

Voir en ligne : Source : La Croix

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
14 Messages :
  • donnant au passage à la justice le droit d’imposer un prénom.

    Absolument pas, la justice a le droit d’interdire un prénom, pas d’en imposer un.

    Titeuf est un diminutif, le diminutif de Christophe, les parents n’ont qu’à lui donner ce prénom et l’appeler Titeuf, jusqu’au jour où, adolescent, Christophe exigera d’être appelé Christophe parce qu’il trouvera ce diminutif ridicule. La justice est bien faite, elle protège un enfant et surtout un futur adulte de la bêtise de ses parents.

    Combien de jeunes adultes aujourd’hui subissent le préjudice de s’appeler Kevin ? Ils auraient aimé qu’on les protège quand eux ne pouvaient pas le faire.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 20 février 2012 à  09:43 :

      La loi est claire : si les parents ne choississent pas un autre prénom, le juge peut nommer l’enfant. Et heureusement que cette loi existe, sinon, vous imaginez des enfants nommés Obélix ou Schtroumpf dont tout le monde se moque à l’école.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 20 février 2012 à  09:48 :

      Entièrement d’accord.
      Porter un prénom ridicule peut être un enfer.

      Répondre à ce message

    • Répondu par jony le 20 février 2012 à  10:40 :

      Kevin est un noble prénom. D’origine irlandaise. Avec une musicalité très aérienne, enfin, pour qui s’est s’émanciper des codifications et des signes distinctifs...

      Ne pas aimer Kevin, parce que les beaufs du sous prolétariat l’adore comme signe distinctif de coolitude US, c’est jouer dans la même logique. Et c’est passer à côté de l’abstraction volatile de ce merveilleux prénom celte.

      Libre perception contre dictature des signes ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 20 février 2012 à  21:49 :

        "pour qui s’est s’émanciper "

        AMHA, il est plus important de savoir écrire que de s’émanciper, mon cher et pauvre jony. Je sais, c’est dûr !

        Répondre à ce message

        • Répondu par jony le 21 février 2012 à  00:35 :

          " mon cher et pauvre jony. Je sais, c’est dûr !"

          Oui en effet, les grands peuvent faire plein de fautes sur leur blog, mais les jony qui ne sont même pas d’origine française n’ont pas le droit à la moindre erreur, n’est ce pas tonton ?

          Du reste, je lis votre message avec lequel je me torche bien volontier.

          ( En espérant que l’équipe d’actua bd me permette de publier ce petit droit de réponse somme toute bien légitime )

          Répondre à ce message

        • Répondu le 21 février 2012 à  03:23 :

          Vous semblez avoir une vie trépidante, François

          Répondre à ce message

    • Répondu par lalah le 4 mars 2012 à  22:09 :

      Kevinb est un prénom du " calendrier " qui se fête le 3 juin, souvent caché par la fête des mères.

      Répondre à ce message

  • De mémoire, on ne peut porter un prénom préjudiciable, ridicule ou offensant.

    Par exemple, Schtroumpf ou Satan.

    Mais peut-on toujours porter "Adolphe" ? Combien d’Adolphe depuis 1945 ? Simple question.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 20 février 2012 à  13:47 :

      Adolphe n’est pas un prénom laid. Il est tombé en désuétude à cause d’un seul Adolf qui n’était franchement pas un exemple à suivre. Mais, aujourd’hui, beaucoup d’enfants se prénomment Maximilien. Ce prénom a été banni des décennies après Robespierre. Qui sait si dans cent ou deux cents ans, Adolphe ne reviendra pas. Par contre Titeuf, ce n’est pas plus un prénom que Snoopy... sauf pour un chien ou un personnage de BD.

      Répondre à ce message

      • Répondu par lalah le 4 mars 2012 à  22:14 :

        Et en France personne n’appellerait un enfant " Attila " qui est pourtant courant en Hongrie.

        Répondre à ce message

  • Il y a déjà eu des prénoms venant de personnages de BD : Laureline, venant d’adjectifs et héros de BD : Sybilline, Corto (venant de "petit", en espagnol), ... de la bible (des centaines), de la mythologie grecque (Achille etc) ... et ça ne choque personne, à raison. Mais là ... Titeuf, c’est quand même plus que ridicule !!! Déjà, qui oserait appeler son fils CASIMIR après l’île aux enfants ? Et encore ... Casimir, c’est pas un truc inventé comme Titeuf (= "p’tit Oeuf" et non Titof qui égale "petit Christophe") et c’est un joli prénom 1900. Entre un prénom ridicule et les gens qui associent stupidement nom et prénom (je suis dans l’administration et peux vous dire que des "Jean Bon", il y en a des tonnes), on est ceratin que le film IDIOCRATIE est un film prémonitoire.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 20 février 2012 à  17:13 :

      Il faut toujours se méfier en traitant les gens "d’idiots" de ne pas en être un aussi. Les prénoms des films, séries et bd seront les prénoms de demain, et ces fictions ne sont pas plus ridicules que la bible qui est la fiction des fictions (par son ancienneté). Il y aura donc des Gandalf.

      Répondre à ce message

  • C’est pas "Titeuf par Zep" sur votre image mais "Titeuf par France Animation".

    Répondre à ce message