Gazzotti met Soda entre parenthèses.

4 novembre 2010 15 commentaires

Bruno Gazzotti vient d’annoncer sur son blog qu’il ne dessinerait pas les deux prochains albums de Soda, la série qui l’a révélé au grand public.
Gazzotti explique que le thème des attentats du 11 septembre 2001 choisi par le scénariste Philippe Tome ne lui convient pas. Après un hiatus de cinq ans, la série devra donc se trouver un nouveau dessinateur. Malgré ces divergences de vues artistiques, Gazzotti ne ferme pas complètement la porte quant à un éventuel retour sur Soda. Le dessinateur liégeois se consacrera au thriller Seuls qu’il poursuit avec Fabien Vehlmann, ainsi qu’à un nouveau projet encore non précisé.

MDS

VOIR EN LIGNE : le blog de Bruno Gazzotti.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
15 Messages :
  • Luc Warnant de retour sur Soda ?
    4 novembre 2010 20:53

    J’espère qu’on aura le retour de Luc Warnant, créateur original de la série, son dessin est tellement mieux que celui de Gazotti que ça ne pourrait que sauver cette série de l’académisme dans lequel elle s’est engluée depuis des années.

    Répondre à ce message

    • Répondu par dessinateur anonyme le 4 novembre 2010 à  23:20 :

      A lire cette interview, je ne pense pas... (Malheureusement).

      http://www.brusselsbdtour.com/default.aspx?section=interviews&interId=96

      Répondre à ce message

    • Répondu par ishimou le 5 novembre 2010 à  11:31 :

      Luc Warnant ne touchera plus jamais à la Bande dessinée, il y a au moins 15 ans qu’il est devenu un expert de la 3d, niveau Pixar et consorts.
      Quant à votre réflexion sur le travail de Gazzotti, elle est soit anachronique, soit bête et injuste.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 5 novembre 2010 à  14:25 :

        Vous n’en savez rien Ishimou, voilà ce que disait Luc Warnant en 2007 :
        "Je pense, ou du moins j’espère, que les techniques de bande dessinée auront évolué et qu’elles me permettront de refaire de la bande dessinée mais autrement !"

        Répondre à ce message

        • Répondu par jul le 6 novembre 2010 à  10:23 :

          Désolé, mais pour moi les sodas de warnant sont les plus mauvais.
          Je n’apprécie pas son trais brouillon et des erreurs de perspective dans une BD qui se passe à NY, ça me chagrine.

          Bref, chacun ses goûts.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 6 novembre 2010 à  23:27 :

            "des erreurs de perspective ", n’importe quoi, il ne suffit pas de prendre une rêgle pour dessiner correctement un immeuble.

            Répondre à ce message

            • Répondu par jul le 7 novembre 2010 à  11:57 :

              Ce n’est pas le sens de ma remarque.
              Je vais donc reformuler plus doucement :
              1) je n’apprécie pas son style
              2) dans certaines planches il y a des erreurs de perspectives (qu’une règle n’aurait pas corrigé) et ça me dérange (la planche 2 de l’album 3 est un exemple).

              Répondre à ce message

              • Répondu le 7 novembre 2010 à  20:29 :

                La planche 2 de l’album 3 ? Une erreur de perspective ? Quelle perspective ? L’immeuble est dessiné en frontal donc sans point de fuite... Mais peut-être vouliez-vous parler de la planche 3, de la dernière case ? Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, il s’agit d’une rue avec un dénivelé suivit d’un plan un peu comme dans les rues de san Francisco ( je ne suis pas sur, il est vrai, que ce genre de relief existe aussi a NY...).

                Répondre à ce message

                • Répondu par jul le 8 novembre 2010 à  19:34 :

                  Planche 2 album 3 :

                  Case 1
                  Le fait que l’on voit une partie de l’avant du bus suppose que le regard ne soit pas perpendiculaire au trottoir (faites l’expérience dans la rue avec une voiture garée le long d’un trottoir)
                  Le bus est trop petit par rapport à la fenêtre et au poteau d’arrêt de bus (et au passage, que fait cette fenetre seule au milieu d’un mur ???).

                  case 3
                  le regard est positionné au niveau de l’entre-jambe du personnage pour une caméra à minima au milieu de la rue.

                  Erreur 1 : le trottoir est dessiné ’vue de trop haut’

                  Erreur 2 : le personnage est (à mon avis) trop petit par rapport au bus.

                  Erreur 3 : même erreur que dans la case 1 : soit on voit l’arrière du bus, et il ne faut pas dessiner la rue comme si on la voyait de face, soit on veut dessiner la rue de face et alors on voit uniquement le bus de côté, sans voir son arrière.

                  Erreur 4 : la vraie erreur de perspective : les roues du bus n’ont pas la même ligne de fuite que sa carrosserie.

                  Bref, je n’irais pas sur la dernière case sur laquelle j’aurais aussi des choses à dire.

                  Ce genre d’inventaire n’a que peut d’intérêt puisque ce n’est pas le respect des perspectives qui fait la valeur d’un style.

                  Je l’ai juste fait pour étayer mes affirmations sur "les erreurs de perspectives" qui sont une raison parmi tant d’autres qui font que je trouve les SODA de Gazzo bien meilleurs que ceux de Warnant (indépendamment des scénarios qui font que j’apprécie tous les albums).

                  Pour finir, ce débat "d’experts" m’amuse beaucoup étant donné que sur certains autres forums spécialisés, SODA est considéré comme une série de seconde zone.
                  Cela m’amuse du coup beaucoup de voir certains cracher leur mépris pour les BDs issues des blogs : c’est un peu "la septième compagnie" qui se moque de "la soupe aux choux" :-)

                  Répondre à ce message

                  • Répondu le 8 novembre 2010 à  22:36 :

                    Erreur 4 : la vraie erreur de perspective : les roues du bus n’ont pas la même ligne de fuite que sa carrosserie.

                    C’est préférable si on veut que le bus tourne, sinon il ne peut aller que tout droit.

                    Répondre à ce message

                    • Répondu par jul le 9 novembre 2010 à  17:48 :

                      Vous connaissez beaucoup de bus avec des roues arrières directrices ?????
                      Et même sans ça, l’erreur de perspective reste.

                      Avant de commenter, on relit :-)

                      Répondre à ce message

          • Répondu par ishimou le 7 novembre 2010 à  12:15 :

            vous dites absolument n’importe quoi et c’est tout à fait votre droit de l’exprimer en ce forum.
            à votre décharge, le travail de Luc Warnant peut apparaître aujourd’hui un peu daté, cependant, je ne saurai trop vous conseiller d’observer un peu mieux les planches des deux premiers Soda, d’en apprécier tout le détail, la mise en scène, les audaces.
            Ces livres ont été réalisés à une époque ou parvenir à publier son travail en album relevait de l’exploit.
            Aujourd’hui, nous sommes dans l’air du tout publiabe, vous faites un blog, vous y clachez quelques dessins sur le thème de votre fabuleuse intimité, on imprime tout ça et hop ! direction Angoulême pour se revendiquer auteur.
            Vous pouvez dire bien des conneries, vous n’avez pas besoin de mon accord pour ça, mais vous n’aurez jamais le droit d’être injuste. Les deux premiers Soda font partie d’un panthéon des plus belles réussites éditoriales et Luc Warnant, un dessinateur surdoué qui manque à cette profession.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 7 novembre 2010 à  22:32 :

              Et encore sur Soda c’est rien,il faut avoir vu son Timothée Octave Wang( l’album la statue vivante).Si le scénario est faiblard,le dessin est à couper le souffle.

              C’est un immense dessinateur assurément,vraiment hyperdoué.C’est vrai qu’il manque.

              Répondre à ce message

              • Répondu par ishimou le 8 novembre 2010 à  16:15 :

                Tout ce qu’il a produit est formidable, et son histoire dans un spécial animaux sur scénario de Desberg, cherchez et regardez ses planches c’est fabuleux, c’est normal que Franquin se soit intéressé au travail de Warnant.
                De Thimothée Octave Wang il exsiste une première histoire de 20 pages jamais publiée en album avec des poursuites de voitures incroyables, j’en ai une copie dans une farde que je regarde de temps en temps.
                Et pour la petite histoire,l’album "la statue vivante", bien que prépublié dans spirou n’a pas été publiée chez Dupuis, mais chez Soleil,c’est un des premiers albums de leur catalogue, on le trouve en occase parfois.
                Dupuis n’a pas voulu faire un one shoot, quelle dérision par rapport au tout publiable actuel, des rayons pleins de facilités, l’intime à toutes les sauces, la célébration permanente du nombrilisme et du graphisme amateur.
                Luc, revient s’il te plaît, Dupuis est revenu au style de Marcinelle, tu y as toujours ta place, devient notre Franquin, on à besoin de maître comme lui, aujourd’hui il n’y a plus que des imposteurs.

                Répondre à ce message

  • Gazzotti met Soda entre parenthèses.
    5 novembre 2010 13:40

    En effet, pas toujours évident de traiter du sujet, même neuf ans plus tard.

    Sinon, j’ai aussi lu cette entrevue dans laquelle Luc Warnant expliquait les raisons qui l’avait poussé à abandonné la BD. Seulement, je viens de découvrir son immense talent et apparement, Franquin aurait désiré qu’il reprenne Gaston Lagaffe ! D’ailleurs, il avait dessiné un gag magnifique avec le personnage de Freddy-les-doigts-de-fée. Warnant revient vite et si tu te sens seul quand tu dessines, installe ta table à dessin dans un supermarché ou dans un endroit où il y a beaucoup de monde ! On t’Aime !

    Répondre à ce message