Jean-Claude Carrière est décédé

9 février 2021 1 commentaire
Jean-Claude Carrière est décédé
Jean-Claude Carrière
Photo DR - Unifrance

DISPARITION. Figure incontournable du cinéma français contemporain, le prolifique scénariste Jean-Claude Carrière s’est éteint hier à son domicile parisien. Il était notamment l’auteur d’une bande dessinée remarquable parue en 2009 : « Le Ciel au-dessus du Louvre »

Jean Claude Carrière a travaillé avec certains des plus grands metteurs en scène du 20e siècle. De Milos Forman à Jacques Deray, c’est avant tout sa collaboration avec le cinéaste Luis Buñuel, pionnier du cinéma surréaliste, qui marque un tournant singulier dans sa carrière de scénariste.

En 2009, à l’initiative de Bernard Yslaire, Jean Claude Carrière imagine Le Ciel au-dessus du Louvre, un retour au thème de la Révolution Française et un premier projet de bande dessinée pour l’auteur. Un livre rare, unique et sensible. Jean Claude Carrière était un conteur exceptionnel doué d’une empathie sans pareille.

Il eut quelques difficultés à se frotter aux spécificités de ce médium. Son éditeur, Sébastien Gnaedig (Futuropolis), raconte : « Il avait dû intégrer les différences narratives entre le cinéma et le 9e art et comprendre que s’il n’y avait pas besoin d’embaucher des milliers de figurants et de reconstituer la place de la Concorde, il fallait quand même un auteur pour les dessiner et que non, tout n’était pas possible à faire en BD.v »

L’éditeur ne cache pas son admiration pour l’homme : « J’avais beau savoir qu’il était âgé, chaque fois que je l’entendais à la radio, j’avais l’impression d’un homme brillant, éternel. »

S’il nous a quittés aujourd’hui, ses œuvres, elles, resteront éternelles.

FRsl

À lire sur Actua BD :
- La chronique de Le Ciel au-dessus du Louvre

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Jean-Claude Carrière est décédé
    9 février 18:43, par Dominique PETITFAUX

    Dans son livre de souvenirs "Le Vin bourru" (2000), Jean-Claude Carrière se souvient de ses lectures d’enfance, notamment de "Pat’Apouf détective", la bande dessinée de Gervy qui paraissait dans "Le Pèlerin". À l’occasion de l’inauguration d’une exposition sur Bunuel, où je savais qu’il serait présent, je lui ai donné un exemplaire du "Pèlerin" contenant une page de "Pat’Apouf" qu’il avait lue dans son enfance. C’était un numéro du début de 1939, et comme je lui signalais que seuls dans l’hebdomadaire les dessinateurs humoristiques semblaient se rendre compte de l’imminence de la guerre, il m’a répondu qu’il en était toujours ainsi, que les artistes étaient ceux qui saisissaient le mieux les situations, et avant tout le monde.

    Répondre à ce message