Le premier Prix international du Manga revient à un artiste de Honk Kong : Lee Chi Ching

30 juin 2007 0 commentaire

Le Prix international du Manga est un prix créé le 22 mai 2007 sous l’égide du Ministère japonais des Affaires étrangères. Un jury composé des mangakas Michiko Satonaka, Takashi Yanase et Tesuya Chiba, membres de l’Association japonaise des mangakas se sont réunis avec quelques-uns des rédacteurs en chef de maisons d’édition réputées. Ils devaient récompenser trois artistes étrangers dessinant des mangas. Les gagnants se voient offrir un voyage de 10 jours au Japon au cours duquel ils pourront rencontrer les éditeurs japonais de mangas.

Le premier Prix International a été annoncé hier par le ministre des Affaires étrangères Tarô Asô : il revient à un dessinateur chevronné, le Hongkongais Lee Chi Ching, 43 ans, qui a été retenu pour son ouvrage L’Art de la Guerre, (scénario de Li Weimin, trois tomes sur quatre parus aux Éditions du Temps - Coll. Toki), une saga historique et biographique du stratège Sun Zi au temps de la dynastie Zhou.

Les autres lauréats (prix d’encouragement) sont Kai (28 ans) également de Honk-Kong pour 1520, Benny Wong Thong Hou, 30 ans de Malaisie, pour La garderie et l’Australienne Madeleine Rosca, 26 ans, pour Hollow Fields.

Ils ont été choisis parmi 146 candidats venus de 25 pays différents dont 10 Français (24 Chine / 15 Angleterre / 14 Allemagne / 11 Malaisie / 10 France / 9 Taiwan / 8 Corée du sud, Espagne / 7 Viet-Nam / 6 Philippine / 5 Etats-Unis, etc.)

Le premier « prix Nobel du manga » (dixit le ministre) reste donc en Asie.

Les lauréats iront chercher leur prix lundi, le 2 juillet prochain, lors d’une cérémonie à Tôkyô.

DP

Source : Breibart.com et Ministère japonais des Affaires étrangères

Merci à Takanori Uno.

Le premier Prix international du Manga revient à un artiste de Honk Kong : Lee Chi Ching
"L’Art de la Guerre" par Lee Chi Ching et Li Weimin
Editions du Temps - Coll Toki

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?