Pour DC Comics, Batman et Robin ne sont pas homos

7 septembre 2005 0 commentaire

Le peintre américain Mark Chamberlain avait ce fantasme : pour lui, Batman et Robin s’aimaient d’un amour tendre et il a développé cette vision homo-érotique de ces héros dans une série de tableaux exposés à New York en août dernier. Devant les menaces de procès de la part de DC Comics considérant que l’on portait là atteinte à l’intégrité de ses personnages, la galerie et le peintre ont préféré prudemment retirer les toiles litigieuses.

Il faut aussi dire que l’interprétation homosexuelle du couple Batman/Robin est devenue un poncif, depuis les élucubrations de Fredric Wertham dans les années 50 (voir l’analyse qu’en fait Jean-Paul Gabilliet dans son récent livre). À sa création en 1940, Robin était un enfant de moins de 10 ans. Si le personnage est maintenant plutôt un jeune adolescent, il n’en reste pas moins que qualifier alors Batman d’homosexuel est une erreur : il s’agirait bien de pédophilie. La version de Chamberlain semble plus être un adolescent proche de l’âge adulte, finalement loin des peurs de Wertham. DC n’apprécie pourtant toujours pas ce traitement de ses personnages.

Ce n’est pas la première fois que les comics font l’objet de telles interprétations sexuées. En 2000, l’artiste canadien Éric Ladouceur avait représenté à la galerie B-312 à Montréal, Captain America, Iron Man et Spider-Man dans le plus simple appareil, soulignant que l’érotisme appuyé de ces personnages et de leurs poses, leur façon de s’habiller en collants et en masques, correspondait aux fantasmes érotiques les plus débridés.

On peut évidemment se demander si DC aurait réagi de la même façon si Batman avait été dessiné dans les bras de Batgirl... Il semble en tout cas certain qu’avec le succès du film Batman Begins, l’éditeur qui fait partie du groupe Time Warner-AOL est assez sensible sur l’utilisation de ses personnages par des artistes.
Si un artiste recherche la controverse, il ne lui reste plus qu’à peindre Superman et Jimmy Olsen dans une position compromettante. Dc ne devrait pas tarder à réagir...

DP & FP

Source :Cyberpresse.ca

Le site de la Galerie Kathleen Cullen Fine Arts

En médaillon : Mark Chamberlain Untitled Courtesy of Kathleen Cullen Fine Arts

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?