Vincent Perriot passe derrière la caméra

5 mai 2013 0 commentaire

Ce n’est qu’un court-métrage mais c’est significatif : Vincent Perriot, le dessinateur d’Entre-deux (La Cerise), de Taïga rouge (Dupuis), de Belleville Story (Dargaud), l’un des fondateurs du label alternatif des éditions de la Cerise a décidé d’adapter lui-même -et très librement- son ouvrage Dog publié chez cet éditeur et de passer de l’autre côté de la caméra.

Il s’est associé pour ce faire avec Rodrigue de Ferluc et en occupe le premier rôle, celui d’un homme qui croise une femme et qui, fasciné, décide de la suivre, ce qui prend très vite un tour inquiétant.

C’est stylisé à l’extrême, comme souvent chez Perriot, virtuose dans le détail, foisonnant et étrange dans l’ambiance. Le film est produit par une jeune société de production du nom d’Enormous Pictures.

Représentant d’une génération qui abolit les supports, Perriot, c’est visible, a d’autres ambitions.

En attendant, les programmateurs qui sont intéressés à passer le film en salle ou dans des festivals, dans le cadre d’un concept global -film, expo, mise en vente du livre- peuvent toujours prendre contact avec Benoit Pierre d’Enormous Pictures (info@enormous-pictures.com).

DP

Vincent Perriot passe derrière la caméra
Rodrigue de Ferluc, Vincent Perriot et leur producteur Benoit Pierre
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?