Choses vues à la Japan Expo et à la Comic Con’ (5)

3 juillet 2011 0 commentaire

Univers Comic Con’

Choses vues à la Japan Expo et à la Comic Con' (5)

Les auteurs de l’Artists’ Alley ont réalisés des fresques très colorées avec des bombes de peintures. Ici Miguel Zuleta et Vinz el Tabanas nous offrent une rencontre entre une geisha et un lapin crétin.

Nouveauté des éditions Ankama, Anguille Baldaquin est un récit pour enfants petits et grands. L’occasion était donnée sur le stand de réaliser son propre personnage en paper toy.

Toujours chez Ankama, Florent Maudoux, auteur de Freak’s Squeele a accepté de dévoiler un indice sur le prochain tome : Robes de soirée. Fini les combats de paréo, donc.

Raf pour sa part nous assurait que le prochain tome de Debaser traiterait des élections présidentielles. Patrick 1er aura du souci à se faire.

En conférence, Aleksi Briclot et Benjamin Carré revenaient sur leurs parcours d’illustrateur.

Richard Marazano] et Antoine Bueno ont eu un échange vif et passionné sous la houlette de Didier Pasamonik, à propos du Petit Livre bleu écrit par A. Bueno.

À plusieurs reprises, le tribun Bueno s’est vu le bec cloué par les arguments de Marazano qui s’est révélé un dialecticien habile. On devrait en retrouver les arguments bientôt sur ActuaBD.com.

Certains spectateurs du débat ont avoué partager avec M. Bueno sa vision particulière et controversée de l’univers de Peyo...

... Mais pas il n’est pas sûr que tous les Schtroumpfs soient du même avis !

Univers Japan expo

Un atelier d’origami ainsi qu’une démonstration de tir à l’arc traditionnel sont deux exemples des nombreux stands permettant de parfaire sa connaissance de la culture asiatique.

Les artistes sont nombreux à Japan Expo, mais impossible de savoir lequel à réalisé ce très beau visage.

L’exposition Ganbare Japan proposait de découvrir les illustrations de soutien réalisées par de nombreux auteurs de toutes origines.

Sur le même sujet, Frédéric Toulemonde (traducteur et conseiller en relation franco-japonaises), Korehito Masuda (premier secrétaire de l’ambassade du japon en France) et Claude Yoshizawa (de la Maison du Japon à Toulouse) sont revenus sur la chronologie de la catastrophe, ses conséquences et les actions menées entre les deux pays. La conférence s’est conclue sur le fait qu’après 4 mois, et malgré le fait que les médias n’en parlent plus autant qu’avant, de nombreux problèmes persistent et qu’il est important de ne pas oublier le Japon.

(photos : Nicolas Depraeter)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?