Pascal Ory fait un hommage à Gaston Lagaffe et provoque un incident diplomatique avec la Belgique.

1er avril 2018 0 commentaire

Pascal Ory est historien, désormais professeur émérite à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne et récemment auteur de "Peuple souverain. De la révolution populaire à la radicalité populiste" (Gallimard).

Lors de son discours d’accession à l’éméritat, il a fait cette étonnante confidence en parlant de Gaston Lagaffe : « La bévue a joué un rôle historique en France, expliqua-t-il. Tous nos hommes politiques ont gaffé, de tous temps. Mai 68, par exemple, a été un échec politique mais une réussite culturelle sur la longue durée.  »

Et de souligner que le Gaffeur –qui avait 11 ans en 1968- incarne la génération qui en est issue, avec toutes les valeurs qui sont les siennes : écologie, protection des animaux, lutte contre l’aliénation de l’homme par le travail, etc.

Il ajoute que toutes les inventions de Gaston ont encore des implications dans notre vie d’aujourd’hui comme le démontre le documentaire de Pierre-François Martin-Laval, alias Pef, qui sort en salles le 4 avril prochain.

« La gaffe est une spécificité française  » a-t-il ajouté. L’Académie royale des Sciences, Arts et Belles Lettres de Belgique a vertement fait remarquer que Gaston Lagaffe était « Belge avant tout ! »

DP

IL N’EST PAS FRAIS, MON POISSON ?

Ben oui, c’était un poisson d’avril. Certains d’entre vous ont été attrapés. D’autres ont facilement déjoué le piège en regardant la date de la publication : 1er avril. Que les victimes de cette plaisanterie nous pardonnent de notre humour de potache.

En particulier Pascal Ory et les services diplomatiques belges ;)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?