Une peinture d’Hergé à l’exposition Carambolages au Grand Palais

31 mars 2016 3 commentaires

Une peinture d'Hergé à l'exposition Carambolages au Grand PalaisHergé franchit de nouveau les portes du Grand Palais dans l’exposition Carambolages. Jean Hubert Martin, le commissaire de l’exposition vous propose 185 œuvres hétéroclites dans l’optique de montrer que l’art est universel.

En effet, le principe est de réunir des oeuvres de périodes et de cultures différentes, selon un parcours durant lequel le but est de trouver un lien entre chaque oeuvre. Une façon de travailler notre regard en faisant des associations d’idées et de formes. Un circuit ludique et novateur qui permet de s’affranchir des codes de l’Histoire de l’Art.

Sans titre, Hergé, huile sur toile, 60 x 50 cm,1963

Ainsi, parmi des oeuvres comme celles de Rembrandt, d’Annette Messager, Giacometti ou des ex-voto antiques, vous pourrez découvrir une huile sur toile réalisée par Hergé en 1963. Le célèbre créateur de Tintin a pensé se lancer dans une carrière de peintre au début des années 60 et a réalisé une quarantaine de toiles abstraites. Bien qu’il ne s’agisse donc pas de BD à proprement parlé, il est intéressant de voir une toile d’Hergé côtoyer des oeuvres classiques, modernes et d’art premiers au Grand Palais. D’autant que si la relation avec l’oeuvre qui suit est d’ordre visuel, il existe aussi un lien subtil et inattendu avec l’univers de la BD...

Carambolages au Grand Palais
Du 2 mars au 4 juillet 2016
Horaires : 10h-19h sauf le mardi, nocturnes jusqu’à 22h les jeudis, vendredis et samedis
Tarifs : 13€, 9€ tarif réduit, gratuit -16 ans et RSA, 39€ pass famille (2 adultes et 2 ados)

MA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Cela fait quelques années que cette toile est en vente. Elle a été présentée à la BRAFA (Bruxelles) en 2015 ou 2014.

    Répondre à ce message

  • Une peinture d’Hergé déjà vue
    7 avril 2016 11:22, par Gilles Ciment

    Ce tableau d’Hergé avait été dévoilé au grand public pour la première fois par Jean-Marc Thévenet dans l’exposition "Une autre histoire : bande dessinée, l’oeuvre peint" dont il avait été commissaire avec Marie-José Lorenzini au Musée de la bande dessinée d’Angoulême, en 2012.

    - Voir à ce sujet l’article d’ActuaBD.

    - Visiter l’exposition virtuelle en ligne et retrouvez le tableau.

    Cette exposition, à l’angle d’attaque original, fut l’une des contributions de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image à l’Histoire du 9ème Art, avec son propre regard, sa propre ligne éditoriale, ses propres exigences de Musée de France. Et avec son libre-arbitre, contre vents et marées : en l’occurrence, une tempête déclenchée par Franck Bondoux qui a tout fait pour empêcher cette exposition qu’il percevait comme « concurrente », alors que c’était une contribution parfaitement complémentaire au travail du Festival d’Angoulême.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Fred Poullet le 18 mai 2016 à  14:00 :

      Exposition que vous avez commandée à Jean-Marc Thévenet, ancien directeur du festival, histoire de s’amuser à taquiner Franck Bondoux... faut bien rire un peu et alimenter la guéguerre !

      Répondre à ce message