Laurent Vicomte : "Virages est un trait d’union avant la sortie du tome 2 de Sasmira"

22 juin 2005 0 commentaire
  • Auteur à succès avec {Balade au Bout du Monde}, Laurent Vicomte s'est fait rare dans le paysage bédéphile. Juste un premier tome de la série {Sasmira} en 1997 et depuis plus rien. Il revient en librairie avec la parution de {Virages}, une superbe biographie en image [éditée chez Daniel Maghen->2515].

Quelle est l’origine de Virages ?

Laurent Vicomte : Daniel Maghen tient une galerie sur Paris et il vend pas mal de planches originales d’auteurs. Son travail consiste principalement à vendre des originaux. Il m’avait pris mal de choses dont des illustrations, des croquis préparatoires, etc. Et il trouvait dommage qu’un plus grand nombre de lecteurs ne puisse pas en profiter. Il a donc tout numérisé et il m’a proposé d’en faire un petit bouquin.

Pas si petit que ça !

En fait, le projet a pris de l’ampleur petit à petit. Ça m’a permis de refouiller dans mes cartons. Vincent Odin, qui travaille avec Daniel, a mis le doigt sur plein de choses que j’aurais jamais osé montrer. Nous nous sommes l’un et l’autre beaucoup investis et Daniel Maghen nous a donné le temps qu’il fallait. C’est donc devenu "notre livre". Nous voulions éviter le côté "catalogue" que l’on voit souvent sur ce genre de publication. Nous voulions un ton original. C’est dans cet esprit que nous avons réalisé les fausses pubs. L’interview a été réduite au minimum et nous sommes plus partis dans un esprit "carnet de voyages". Alors bien sûr, ça fait un peu "moi je"...

Laurent Vicomte : "Virages est un trait d'union avant la sortie du tome 2 de Sasmira"
extrait de Virages
© Editions Daniel Maghen

Ce n’est pas forcément un problème pour les lecteurs.

C’est ce que m’a dit Vincent. C’était donc l’occasion de raconter des anecdotes. Le livre au niveau qualité est superbe. Ce livre est un trait d’union avant la sortie du tome 2 de Sasmira.

Alors justement, où en êtes-vous sur ce tome 2 ?

C’est la question qui tue ! Un peu près à la moitié mais ça fait un an que je dis ça !! En fait, je viens de déménager sur Nîmes et puis j’ai consacré trois mois à l’écriture d’un autre scénario... Mais le tome 2 paraîtra en 2006, promis !

Tome 1 de Sasmira
© Vicomte/Les Humanoïdes Associés

9 ans, c’est quand même long entre 2 albums ?

Arrêtez de remuer le couteau dans la plaie !!
Au départ j’avais la colonne vertébrale de l’ensemble de l’histoire, mais je m’étais laissé volontairement des espaces de liberté pour "jouer" et être moi-même "en voyage" dans mon propre travail. Et puis, j’ai été contacté par des personnes d’Hollywood qui avaient lu le tome 1 et qui étaient intéressées par Sasmira. Les Humanos m’ont donc demandé d’écrire une sorte de méga-super-synopsis sur l’ensemble de l’histoire pour présenter le projet. J’ai travaillé 3-4 mois là-dessus et après ça m’a bloqué pour dessiner car j’avais l’impression que mon travail était fini. Tout est dans la tête et il n’y a plus qu’à. Et ce "plus qu’à" devient un peu besogneux. J’en ai parlé à André Juillard qui à l’époque dessinait Le Cahier Bleu et il m’a dit qu’il avait ressenti la même chose...

Vous vouliez tout arrêter ?

Non, pas du tout. J’ai pris un plaisir immense à écrire l’ensemble de l’histoire de Sasmira. Et puis, en dessinant, il m’est venu d’autres idées. Au début, je les griffonnais puis cela a pris des proportions telles que j’ai arrêté de dessiner ! Je voulais profiter de ces idées. J’ai donc mis Sasmira en stand-by, ce qui n’était peut-être pas très malin de ma part... En fait, j’ai changé d’optique en donnant toute mon énergie sur l’écriture de scénarios.

Qu’avez-vous écrit ?

Une histoire en 4 tomes que j’ai appelé pour le moment Appareillage pour Astrakann. Si le dessin de Samisra avait été terminé, je me serais lancé dans celui d’Astrakann. Mais ce n’était pas le cas et pas question d’abandonner pour autant Samisra. J’ai donc cherché quelqu’un qui puisse comprendre ce que je voulais raconter. J’ai feuilleté pas mal de livres en librairie. Et c’est par hasard que je suis "tombé" sur Béatrice Tillier lors d’une séance de dédicaces. Et quand j’ai vu son travail, je me suis dit que cela devrait coller entre nous !

Où en est ce projet ?

En fait, je l’ai proposé à Béatrice en 2001 et depuis je l’attends ! Mais je suis très mal placé pour lui faire des reproches sur son planning !! Plus on est long sur un album, plus on fait des choses en parallèle. C’est un peu le piège...

Quel sera l’éditeur ?

À l’époque, les Humanos m’avaient demandé de leur laisser la priorité en terme d’édition sur cette histoire. Comme ils avaient été cools avec moi pour mes retards, j’ai bien évidemment accepté. Mais depuis, la direction des Humanos a bien changé, cela reste donc encore à discuter.

Vous êtes un auteur reconnu, pourtant votre production est assez maigre.

En effet, en nombre d’albums, ça ne fait pas lourd. Cela fait un peu ricaner tout le monde ! Maintenant que j’ai fini d’écrire plusieurs "gros" scénarios, tout est à paraître. J’espère donc que, d’un coup, j’aurai 3 bouquins en librairie quasi en même temps ! Pour l’instant, j’aimerais continuer à dessiner Sasmira, ce qui représente déjà un gros boulot. Et puis en parallèle, je souhaite écrire pour d’autres dessinateurs.

Un petit mot sur le tome 2 de Sasmira ?

Quelques portes s’ouvrent sur le passé des personnages. J’ai une scène en flash-back qui se passe en Egypte. Je vais donc aller là-bas en repérages. J’ai un ami égyptologue qui m’a trouvé des passe-droits pour aller dans des endroits incongrus. Comme j’inscris des personnages dans l’histoire égyptienne, je ne peux pas faire n’importe quoi.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?