Sun-Ken Rock T1 & 2 - Par Boichi - Doki-Doki

8 septembre 2008 0 commentaire
  • Action, morale, humour et jolies femmes rythment ce titre musclé, bien décidé à frapper un grand coup.

Ken, jeune paumé japonais, débarque à Séoul dans le but de devenir policier et ainsi retrouver la fille qu’il aime. Sa candidature refusée et aucun argent en poche, Ken noie son désespoir dans un bol de nouilles gracieusement offert par un restaurateur ambulant. C’est alors que des membres d’un gang viennent s’en prendre au pauvre commerçant sans défense. Révolté par cette lâcheté, Ken leur donne une bonne leçon. Mais il était loin de se douter que démontrer ainsi sa grande force pour combattre une injustice l’amènerait à prendre la tête d’un petit gang en apparence minable.

Sun-Ken Rock T1 & 2 - Par Boichi - Doki-Doki
Couverture du tome 2
© Boichi / Shônen Gahôsha / Doki-Doki

Voilà le point de départ d’un cocktail détonnant. Un jeune japonais catapulté chef de gang en Corée, mais respectant toujours ses convictions, celles de protéger les faibles. Et son gang, parlons-en : Ken n’a en tout et pour tout que quatre hommes à ses ordres. Ils n’ont ni voiture, ni bureau, ni argent, et passent leur temps dans un dabang [1]. Pourtant, au combat la "Ken Rock Team" semble presque invincible. On se retrouve alors face à des affrontements d’une grande brutalité où chaque coup semble calculé pour aller à l’essentiel. Et au milieu de cette violence et de la puanteur de ce milieu, Boichi glisse un humour débridé -surprenant mais bienvenu- lorsque la pression se relâche.

À noter également un certain engagement et une prise de position de l’auteur vis-à-vis de la guerre du Viêt-Nam. Un point de vue qui fait office d’élément central dans le second volume, ce pourquoi le mangaka a décidé de consacrer l’intégralité de ses droits d’auteur de ce tome aux enfants du Viêt-Nam. Une démarche qui mérite d’être soulignée.

Démontrant de réels talents, autant graphiques que scénaristiques, Boichi signe avec Sun-Ken Rock une œuvre d’une grande force, à mettre entre toutes les mains, pour autant qu’elles soient averties.

© Boichi / Shônen Gahôsha / Doki-Doki

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Publié avec la mention "réservé à un public averti"

Commander le tome 1 sur Internet

Commander le tome 2 sur Internet

[1sorte de salon de thé où les hommes d’âge mûr viennent boire un café sur lequel est ajouté un jaune d’oeuf.

  Un commentaire ?