Antiquité et BD : "Les Fosses de Marius", le nouvel opus de la série Ad Romam

10 novembre 2020 0 commentaire

Les Éditions du Rocher publient le tome 2 de la série Ad Romam, dont le principe, déjà éprouvé dans le premier tome, "Le Trophée d’Auguste", était de donner à découvrir de façon dynamique le passé et le présent d’un site archéologique gallo-romain localisé dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette fois-ci, l’album s’intéresse à la création du port de Fos-sur-mer, Fossae Marianae à l’époque romaine.

L’intérêt principal de ces albums réside d’abord dans leur dimension didactique et informative -on apprend une foule de choses- et dans leur capacité d’illustrer par l’image ce que pouvait être ce monde antique qui sert de substrat à l’espace méditerranéen où ne subsistent souvent que des traces éparses. L’idée est de s’attacher à des sites antiques plutôt méconnus plutôt qu’aux grands sites du parcours touristique habituel opéré l’été.

Le scénario est pris en charge par des spécialistes reconnus, un documentariste : Yvon Bertorello et un historien et scénariste reconnu, Eric Stoffel, pilier de la collection Pagnol chez Bamboo ; le dessin est confié à des habitués de la BD historique, Boris Talijancic et Frédéric Allali.

Le parti-pris narratif consiste à faire voyager du présent à l’antiquité un groupe de jeunes gens à l’aide d’un objet doté du pouvoir de faire voyager dans le temps (un vieux procédé inauguré par la saga des Timour de Sirius et Xavier Snoeck dans Spirou), en l’occurrence, une pièce de monnaie à l’effigie de l’empereur Auguste.

Les scénaristes tentent de faire coexister une double intrigue, passée et présente, afin de permettre aux lecteur d’entrer dans le monde antique et ses traces archéologiques par l’aventure, plutôt que par le simple didactisme documentaire d’un Jacques Martin Cf. Les Voyages d’Orion ou d’Alix, par exemple.

C’est ainsi que nous sommes invités à nous inquiéter de la disparition récente d’un étudiant, resté dans le passé pour y aider une jeune femme dont il est amoureux, en même temps que découvrons les travaux du consul Marius pour creuser un port et canal, les Fossae Marianae, entre le Rhône aux embouchures envasées et la mer afin d’assurer l’approvisionnement par navire de son armée stationnée dans la région pour arrêter la progression vers l’empire romain de l’armée des Cimbres. Le mystère d’une épave de navire marchand coulé au fond d’un port est aussi résolu grâce à ce voyage temporel.

Antiquité et BD : "Les Fosses de Marius", le nouvel opus de la série Ad Romam

Dominique Hé, autre passionné de précision historique, avait, à l’époque des Aventures de Marc Mathieu aux Humanoïdes Associés tenté lui aussi à sa manière de lier passé et présent, avec un certain succès notamment dans L’Empreinte du Minotaure (1983), où le mythe est convoqué pour éclairer une intrigue policière actuelle ; plus récemment, Michel Pierret, avec les deux volumes des Déesses (2005 et 2007 chez Glénat) avait construit deux récits parallèles qui évoluent sans se combiner, et enfin Jean Harambat s’était distingué en 2014 chez Actes Sud BD avec un véritable chef d’œuvre, Ulysse, les Chants du retour, où la succession des scènes entre passé et présent servaient également à éclairer les enjeux du mythe et de ses significations multiples pour l’homme contemporain. Vieux comme Le Mystère de la Grande Pyramide de Jacobs, le procédé n’est donc pas neuf...

Reste que dans la série Ad Romam, cet aller-retour entre l’antiquité et le présent n’est pas ce qui fonctionne le mieux, les relations entre les jeunes sont sommairement traitées, comme la représentation des corps et des visages, et si l’on suit avec intérêt le déroulement de l’histoire, c’est essentiellement pour la découverte de cet autre monde si loin et si proche à la fois qu’est l’antiquité, servie par un dessin documenté et précis quand il s’agit des lieux, des objets, des constructions et des costumes.

D’une certaine manière, l’intrigue au présent fait quelque peu écran à cette plongée dans l’antiquité, suffisamment intéressante en elle-même.

JMB

Ad Romam T. 2 : Les Fosses de Marius - Par Yvon Bertorello et Eric Stoffel (scénario) et Frédéric Allali et Michel Espinosa (Dessin) - Ed. Le Rocher Jeunesse - 15,90€

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?