Actualité

La sélection d’avril 2023 du prix de la BD France Bleu/ActuaBD

24 avril 2023 Commenter
La Cafetière Le Lombard ✏️ Jaume Pallardó ✏️ Quentin Zuttion France 🏆 Prix BD France Bleu / ActuaBD 🛒 Acheter

PRIX FRANCE BLEU 2023. Le temps passe vite, la fin du mois d’avril approche. Il est temps de vous faire découvrir deux nouveaux albums de la sélection. Pour rappel, le Prix France Bleu récompense un album francophone destiné aux adolescents.

 Toutes les princesses meurent après minuit, par Quentin Zuttion, édition Le Lombard

Dans ce roman graphique récompensé par le Prix spécial Jeunesse d’Angoulême 2023, Quentin Zuttion nous immerge dans une famille de banlieue lors de l’annonce du décès de Lady Di survenu en août 1997. Alors que la mère apprend la nouvelle, son fils cadet Lulu, qui rêve d’embrasser son voisin, s’essaye au rouge à lèvres, tandis que sa sœur Cam, qui fait des mystères sur son petit copain, tente de parfaire son bronzage dans le jardin.

Dans ActuaBD, Kelian Nguyen exposait la problématique du dessinateur : « Quentin Zuttion nous livre, une nouvelle fois, un récit intime, touchant et empreint de vérité. Après "La Dame blanche", c’est encore avec poésie que l’auteur explore l’essence de l’humain : éveil du désir, définitions personnelles, déceptions amoureuses,… C’est avec beaucoup de tendresse que Quentin Zuttion écrit et couve ses personnages. Il aborde des thèmes lourds pour la construction de leur identité : le divorce, la découverte et le rejet de l’homosexualité de Lulu, les premiers flirts, les premières déceptions amoureuses et sexuelles,… »

 La Mort rose, par Jaume Pallardó, édition La Cafetière

Que se passerait-il si une épidémie mortelle affectait la planète entière ? Non, nous ne parlons pas du covid-19... L’ouvrage date de 2014, d’avant la célèbre pandémie (il pensait alors à Ebola). Mais Jaume Pallardó, non sans prescience, en décrit l’épure, la logique sous-jacente. Le virus de la mort rose fait des ravages. Cours en distanciel, hygiénisme ultra-sécurisé, en contraste avec sa rencontre avec Gloria, tout cela donne à réfléchir d’autant que le dessin est sans effet spectaculaire. « Nous sommes dans la lignée d’œuvres inquiètes comme le 1984 d’Orwell (1949), le Fahrenheit 451 de Ray Bradbury (1954), le Soleil vert d’Harry Harrison (1966) et, en bande dessinée, du Shelter de Chantal Montellier (1980) et le Transperceneige de Jacques Lob (1982). C’est-à-dire que l’auteur pousse jusqu’au bout le principe d’une société qui a fait de l’hygiénisme radical son système de gouvernement. », pouvait-on lire dans la chronique consacrée à l’album sur ActuaBD.com.

OK

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


🛒 Acheter

Code EAN :

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • « Nous sommes dans la lignée d’œuvres inquiètes comme le 1984 d’Orwell (1949), le Fahrenheit 451 de Ray Bradbury (1954), le Soleil vert d’Harry Harrison (1966) et, en bande dessinée, du Shelter de Chantal Montellier (1980) et le Transperceneige de Jacques Lob (1982). C’est-à-dire que l’auteur pousse jusqu’au bout le principe d’une société qui a fait de l’hygiénisme radical son système de gouvernement. »

    ça fait surtout penser aux pif paf de la cité-puit dans les mondes d’Aedena de Moebius.

    Répondre à ce message

Derniers commentaires  
Agenda BD  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD