Les Nombrils T.8 : Ex, drague et rock’n’roll ! - Par Delaf & Dubuc - Dupuis

16 février 2019 0 commentaire

Karine vit toujours son rêve de chanteuse avec son groupe, en plein enregistrement. Et les inséparables adversaires Vicky et Jenny se lamentent de leurs amours malheureux. Accepter d’avoir le béguin pour des partenaires peu fréquentables pose un sérieux problème social pour ces professionnelles autoproclamées de la réputation, de la popularité et de l’image. Et comme la jalousie constitue un puissant moteur de méchanceté, Vicky se lance dans un plan anti-Jenny d’une rare violence.

Depuis que Karine est sous les projecteurs, Les Nombrils présentent des aller-retours entre sa vie très rock et celle des deux pestes qui se crêpent le chignon. Quand il s’agit de Karine, le scénario reste sur les rails d’une critique du milieu de la musique sans grande surprise, mais quand on retourne sur le ring de Vicky et Jenny, la cruauté atteint des sommets. À tel point qu’on se demande jusqu’où les auteurs sont prêts à aller pour alimenter cette relation malsaine. La morale de fin de récit n’en est que trop sage dans ce contexte...

DT

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?