Les Nouvelles Aventures de Barbe-Rouge. Tome 2 : Les Chiens de mer - Par Jean-Charles Kraehn et Stefano Carloni - Ed. Dargaud

9 janvier 2022 Albums 3 Commentaires
Barbe-Rouge Dargaud ✍ Jean-Charles Kraehn ✏️ Stefano Carloni à partir de 10 ans Histoire Aventure France 🛒 Acheter

RENAISSANCE. Deuxième volume de la nouvelle saga de Kraehn et Stefano Carloni, inspirée du grand classique d’aventures de Jean-Michel Charlier et Hubinon des années 1960, ce nouveau cycle nous fait revivre les aventures d’Éric, le jeune corsaire fils du pirate, Triple-Pattes, le vieil érudit, Baba, l’esclave affranchi, et, surtout, Barbe-Rouge, le terrible pirate, avec un ton et une esthétique bien plus réalistes et plus appropriés au goût du jour.

Cette fois, nos héros sont capturés par le Spectre, pris en chasse par les Espagnols et trahis par les Anglais. Barbe-Rouge, Éric, Baba et Triple-pattes semblent très mal partis... Mais une alliée inattendue apparaît pour les aider. Les forces en présence qui se préparaient à écraser Barbe-Rouge et sa famille découvriront que le Démon des Caraïbes n’a rien perdu de sa sauvagerie…

Les Nouvelles Aventures de Barbe-Rouge. Tome 2 : Les Chiens de mer - Par Jean-Charles Kraehn et Stefano Carloni - Ed. Dargaud

Avec son soin particulier apportés aux détails : vaisseaux, instruments et costumes et ses scènes bien construites qui donnent de l’espace et du temps au lecteur, on est dans l’immersion totale d’un monde aussi complexe que brutal, que l’on a souvent nommé "l’âge d’or de la piraterie". Kraehn signe un scénario palpitant, tandis que Stefano Carloni met en scène avec une maestria de vétéran, des combats en mer et des duels particulièrement épiques...

JS

Les Nouvelles Aventures de Barbe-Rouge. Tome 2 : Les Chiens de mer
- Par Kraehn (scénario) et Stefano Carloni (dessin). Éditions Dargaud. 56 pages - 15€.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


🛒 Acheter

Code EAN :

A lire aussi sur ActuaBD :

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Bof, pas convaincu par le traitement comics à l’italienne de Carloni. Oui, il fait le job, mais souvent ça manque de précisions dans les personnages ou de soin dans la reconstitution historique des décors et des costumes. En essayant de rester dans les pas de ces prédécesseurs, son travail est complètement aseptisé et donne un Barbe-Rouge sans véritable signature graphique. Il faudrat plus que l’excellent scénario de Khraen pour attirer sur ce genre de série oû la qualité du dessin est primordiale.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Marc Bourgne le 16 janvier à  09:21 :

      Pas du tout d’accord avec votre critique du dessin de Carloni, mais bon, chacun ses goûts. Ceci dit, lui reprocher un manque de précision historique est une erreur. Dès sa création par Charlier et Hubinon, "Barbe-Rouge" a toujours été avant tout une BD d’aventure, dont les sources d’inspiration étaient plus le cinéma hollywoodien que les livres d’Histoire. Elle n’a jamais été une BD historique, contrairement à "L’Epervier" de Pellerin. Carloni, en privilégiant le spectaculaire et le dynamisme, s’inscrit totalement dans la tradition de Hubinon, Jijé, Gaty...

      Répondre à ce message

      • Répondu par Milles Sabords le 16 janvier à  14:13 :

        Il est vrai que Barbe-Rouge est une série de genre plus qu’une série historique. Mais le rendu de Carloni survole plus la piraterie qu’il ne l’habite, contrairement à ces prédécesseurs. Le coup fatal, c’est son utilisation du tableau de Marat dans sa baignoire pour servir de décor à une case. Vous avez raison, tous les goûts sont dans la nature... à contrario, la vitalité de Paolo Grella sur Libertalia est plus convaincante pour de la piraterie.

        Répondre à ce message