Raoul Cauvin réprimandé

17 mars 2021 7 commentaires

KRIS DEUX FOIS. On vous en avait parlé une première fois : le scénariste Kris va reprendre le scénario de la série Les Tuniques Bleues après la prise de recul de l’immense scénariste Raoul Cauvin, co-créateur de la mythique série avec le si prometteur Louis Salvérius, parti trop tôt. On vous en parle à nouveau, puisque l’éditeur Dupuis qui publie les albums des aventures de Blutch et Chesterfield vient de réprimander Cauvin, monument de son catalogue aux multiples best-sellers. Un mouvement d’humeur de Dupuis pour l’annonce, considérée précipitée, de cette succession par le divin Raoul. Là, il semble que les biles s’échauffent. Jusqu’à devenir maboul ?

Voilà une histoire que l’on peut volontiers qualifier de situation de fou, un type de séquences où tous les repères semblent se tordre et dans lesquelles le scénariste Raoul Cauvin excelle particulièrement, quand il s’agit de les mettre en scène dans des gags.

Raoul Cauvin réprimandé
Raoul Cauvin en majesté, un catalogue (de séries à succès) à lui tout seul. Les lecteurs lui disent merci.
© Dupuis.

Mais ici le sujet est moins drôle, même un peu pathétique, considérez. Sur son blog Cauvin vient de confier à ses fans, de toute évidence ébranlé par la situation assez grotesque : « Je suis un poil en litige avec Dupuis. Je vous ai confié le nom du prochain scénariste des "Tuniques Bleues". Un secret de Polichinelle depuis un certain temps, mais il paraît que je n’en avais pas le droit !
Jusqu’à il y a peine quelques heures, je ne pensais pas trahir un secret, je savais que pas mal de lecteurs étaient au courant, n’empêche, je ne devais pas en parler. Ah bon ? Seulement, personne de la maison ne m’en a jamais rien dit. Et moi, comme un con et sans arrières pensées, j’en ai parlé ... Et paff ! Gros reproche. Ce n’était pas moi à le dire. Il fallait attendre la confirmation de la maison. Je n’ai donc pas à m’excuser pour avoir divulgué une chose que pas mal de gens savaient déjà, mais Je dois vous avouer que, du coup, j’en ai un peu gros sur la patate. D’après ce qu’on m’a fait comprendre, je parle trop ! À partir de maintenant, venant de ma part, je ne vous confierai plus rien sur cette série. Quoiqu’il se passe... Vous ferez comme moi. Lisez les journaux. Ils en savent toujours plus que moi... Moi, je me réfugie dans le silence. Je m’y sens tellement mieux...
 »

Raoul Cauvin avec Gaston, un employé (modèle) chez Dupuis depuis plusieurs décennies...
© Dupuis, Franquin.

Quelle drôle de manière de traiter un créateur phare de son catalogue de la part de Dupuis, envers un Raoul Cauvin, 82 ans, qui fait partie de cette prestigieuse maison d’édition depuis les années 1960, et pour le compte de laquelle il a imaginé plusieurs classiques de la BD franco-belge. C’est assez fou, non ?

... Puisque même Gaston arrive à peine à lui enlever sa placidité proverbiale.
© Dupuis, Franquin.

Pourtant, quelques heures auparavant, Raoul paraissait assez guilleret, comme de coutume, même si, au final, ses paroles sont assez révélatrices d’une situation : « Ce matin, dans mon journal, j’ai découvert un petit article sur Lambil. Kris ne deviendrait pas le scénariste attitré mais juste un scénariste parmi d’autres... Autrement dit, il a décidé de les choisir au fur et à mesure. si vous avez un scénario, vous pouvez tenter votre chance. De Munuera et de ses scénaristes (les Beka), plus de nouvelles. Ben, voilà. C’était les dernières infos. Radio Cauvin vous salue bien ! » Apparemment un message avec un brin d’ironie assez bienvenu, reçu cinq sur cinq. Et le droit à l’humour, alors ! Encore non ?

À ce sujet, le futur de la série Les Tuniques Bleues, Kris, choisi par Lambil après lecture parmi les propositions de trois scénaristes, précise une deuxième fois en complément dans un entretien dans le journal breton Le Télégramme : « Tant que Lambil (le dessinateur depuis 1972) veut continuer, a priori, on continue ensemble. Mais c’est lui, à chaque fois, qui décide en dernier ressort : donc si le prochain scénario que je lui propose ne lui plaît pas, il a toute la liberté d’aller voir ailleurs. Ce qu’on a prévu, pour l’instant, c’est que j’envoie une dizaine d’idées en avril pour un autre album, que j’ai déjà en tête. »

Raoul Cauvin, le monument de la BD, du journal Spirou et du catalogue des Éditions Dupuis, désormais muet comme une carpe.
©REPORTERS.

D’accord, Cauvin a vendu ses droits sur la série Les Tuniques Bleues, ce qui induit pour lui une certaine réserve à ce sujet, mais quand même... Il n’est pas le premier venu du monde de la BD, certainement pas. Il a attiré plusieurs générations de lecteurs vers la BD, il est une figure incontournable du journal Spirou, il a grassement abreuvé le catalogue des Éditions Dupuis en série marquantes, à la plus grande satisfaction de monsieur Boulier, le comptable maison. Un palmarès qui se respecte, à minima en commençant par ne pas faire les gros yeux de manière si tonique, atrabilaire, comme s’il s’agissait d’un simple bleu, le grand Raoul.

Que penser de tout ça, sinon que si on ne sait pas si la vérité des contrats se trouve au fond du puits. Ce qui est sûr, c’est qu’il y manque la reconnaissance du ventre.

PA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • Raoul Cauvin réprimandé
    18 mars 11:33

    C’est encore la démonstration que pour beaucoup d’éditeurs, les œuvres comptent plus que leurs auteurs.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Olivier le 18 mars à  13:14 :

      Encore une série qui va partir en c....
      changer de scénariste pourquoi pas. il est vrai que les derniers scénarios étaient moyens, Mais changer de dessinateur, là j’adore pas.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 18 mars à  16:09 :

        Changer de scénariste, puisque Raoul Cauvin a arrêté et que Lambil veut continuer, pourquoi pas. Mais, même si Raoul a vendu ses droits sur cette série, il n’en demeure pas moins l’un des principaux auteurs historiques et comme il n’y a pas que le fric dans la vie, que Dupuis le respecte pour tout ce qu’il lui a offert ne serait pas du luxe, seulement une question de politesse.

        Répondre à ce message

  • Raoul Cauvin réprimandé
    18 mars 16:28, par Frenchoïd

    « [Cauvin] a grassement abreuvé le catalogue des Éditions Dupuis en série marquantes, à la plus grande satisfaction de monsieur Boulier, le comptable maison. » Mais le même Boulier n’a pas hésité à supprimer du catalogue des séries de Cauvin qu’il jugeait non rentables.

    Répondre à ce message

  • Raoul Cauvin réprimandé
    19 mars 11:07, par Thierry

    Cauvin a trop parlé (ou écrit)...une seconde fois... :-)

    Répondre à ce message

    • Répondu le 19 mars à  12:08 :

      A 82 ans, on devrait avoir le droit de dire ce qu’on veut.

      Répondre à ce message

  • Raoul Cauvin réprimandé
    20 mars 05:03, par pkrs

    J’ai l’impression que les éditions dupuis semblent se perdre un peu. Après le traitement catastrophique du personnage de spirou (qui est pourtant sa marque phare), il recommencent avec les tuniques bleues. J’ai l’impression qu’il doit y avoir plusieurs monsieur Bouliers qui prennent des décisions de banquiers... Espérons qu’ils ne vont pas continuer à faire des dégâts.

    Répondre à ce message