La Force est en lui - Le nouveau Jean-Claude, n°1 - Tripp et Tronchet - Albin Michel

5 août 2002 0 commentaire
  •   Pris à 200% par le tournage de son film "Le Nouveau Jean-Claude", qu'il a réalisé complètement des multiples phases du scénario au montage final, Tronchet n'avait pas énormément de temps libre pour l'adapter en bande dessinée. Il en a donc confié la réalisation à Jean-Louis Tripp, auteur de bande dessinée, mais aussi story-boardeur du film. Un excellent choix.

Propulsé dans la jungle urbaine à la vitesse d’une mobylette au galop, Jean-Claude tente de survivre aux pizzaïolas boulimiques, au fist-fucking et à une nymphomane en éruption. Mais surtout, il cherche à rencontrer la femme idéale.
Et ça, c’est un travail pour... le Nouveau Jean-Claude.

Au début, il y eut Jean-Claude Tergal. Moche mais généreux. Lucide, mais complexé. Amoureux, mais sans charme. Et puis, est apparu le nouveau Jean-Claude. Contrairement au premier, il travaille. Puis, il est moins laid, et il est surtout plus humain.
Tronchet a créé le nouveau Jean-Claude pour le cinéma, un film sorti en juin 2002 en France, avec Clotilde Coureau et Darry Cowl (dont c’est le grand retour) comme acteurs vedettes. De son film, Tronchet a créé une BD, qu’il a préféré laisser dessiner à Jean-Louis Tripp, celui qui a story-boardé le film, et l’un des grands acteurs de la BD des années 90.
Ce n’est pas un produit dérivé. C’est une merveilleuse re-création à deux. Pleine d’humour, de charme, de poésie urbaine.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les fans du Jean-Claude Thergal fluidien risquent d’être assez désappointés devant ce personnage qui a peu de rapports avec le tendre raté qu’il a créé pour Fluide Glacial. Et "Le Nouveau Jean-Claude" correspond bien à la mutation qu’il a subie pour passer au grand écran. Mais s’il n’a plus grand chose à voir avec le personnage originel, on trouve ici beaucoup de facettes de l’humour tronchetien, les situations grotesques dans lesquelles se retrouvent les acteurs, et sa capacité à créer des personnalités branques, pittoresques et terriblement attachantes. Rien à voir, donc, mais vraiment bien.

Lire un extrait

  Un commentaire ?