Breakfast After Noon - Par Andi Watson - Éditions çà & là

2 novembre 2017 0 commentaire

Louise et Rob sont deux travailleurs des West Midlands. Peu qualifiés et entrés sur le marché du travail relativement jeunes, ils pensaient avoir un emploi stable aux faïenceries Windsor. Mais la crise économique, la concurrence asiatique et l’émergence de nouveaux de modes de production et de consommation ont fragilisé la vénérable entreprise, qui les licencie.

Breakfast After Noon - Par Andi Watson - Éditions çà & là
Essais pour la couverture de "Breakfast After Noon" © Andi Watson 2017

La nouvelle est un choc pour l’une comme pour l’autre, mais leurs réactions se révèlent bien différentes. Alors que Louise s’inscrit "au chômage", multiplie les recherches et souhaite se former, Rob n’accepte pas ce qui semble pourtant irrévocable. Il s’enfonce peu à peu dans la dépression, mettant son couple en péril malgré la patience de Louise.

Le dessinateur britannique Andi Watson met en images dans Breakfast After Noon un drame à la fois psychologique et social. Insistant sur la désindustrialisation de l’Angleterre et la précarité de l’emploi consécutive aux années de thatchérisme et de "travaillisme modéré", il raconte également les difficultés intimes et morales qui peuvent surgir en de telles circonstances.

Breakfast After Noon © Andi Watson / Éditions çà & là 2017
Breakfast After Noon © Andi Watson / Éditions çà & là 2017

Breakfast After Noon était le premier récit long d’Andi Watson publié en France, originellement dans la collection Écritures de Casterman (2002). Les Éditions çà & là redonnent accès à cet ouvrage auparavant épuisé et, par là même occasion, complètent leur catalogue, qui comptait déjà tous les autres "romans graphiques" d’un auteur qui travaille aussi régulièrement avec des éditeurs de comic books mainstream.

Dans son récit plutôt linéaire, malgré quelques ellipses, Andi Watson pointe la dureté du système social britannique. S’il n’a pas la sévérité ni la puissance d’évocation d’un Ken Loach, dont le film Moi, Daniel Blake recèle quelques points communs avec Breakfast After Noon, il montre quels dégâts peut provoquer la perte d’un emploi. Et rappelle, opportunément, que les chômeurs ne sont pas forcément des "fainéants"...

FH

Breakfast After Noon - Par Andi Watson - Édition çà & là - Traduit de l’anglais par Sidonie Van Den Dries - 200 pages en noir & blanc - 17 x 24 cm - couverture souple, broché - parution le 24 octobre 2017 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Consulter le site de l’auteur & lire les premières pages de l’ouvrage.

Lire un entretien réalisé pour le site du9.org en 2006.

À lire également sur ActuaBD :
- Breakfast After Noon - Andi Watson - Casterman
- Ruptures - Andi Watson - çà et là
- Little Star - Andi Watson - çà et là
- Points de chute - Par Andi Watson (trad. F. Soubiran)- ça et là

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?